Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

​Deep nostalgia et DeepFake : Des technologies de pointe à double tranchant


Rédigé par Anoire El attari le Lundi 29 Mars 2021

La société israélienne D-ID a conçu le site de généalogie Myheritage qui permet de donner vie à des images anciennes. Une technologie qui a fait le tour de la toile sur les réseaux sociaux. Une vielle photo de votre grand-mère ou d’une célébrité, vous pouvez maintenant l’animer ! et plus.



L’intelligence artificielle permet aujourd’hui d’outrepasser les barrières de la réalité. Animer des images (même en noir et blanc) en est la représentation la plus évidente. La Deep nostalgia est une application du Deep learning ou apprentissage profond consistant à confier aux machines la capacité d’apprendre d’elles-mêmes, contrairement à la programmation qui nécessite la présence humaine. Grâce à cette application, les internautes se réjouissent par l’animation de la Joconde ou encore le portrait de Napoléon, même Einstein n’as pas été épargné. 

D’un autre côté, cette application a fait l’objet de multiples critiques, notamment en matière de gestion des données personnelles, surtout qu’elle permet de recueillir les traits faciaux de millions de personnes. Quel en sera l’usage dans un futur proche ? Un autre souci éthique a été soulevé concernant les DeepFakes (superposition de vidéo et son) car aujourd’hui n’importe qui, même sans background en infographie, peut filmer une vidéo en utilisant votre visage, et divulguer des messages qui ne sont pas vraiment vos propos.  

Des polémiques en politique ont vu le jour autour du sujet lorsque des vidéos truquées de Barack Obama, Donald Trump et Mark Zuckerberg sont devenues virales, ce qui pose la question de crédibilité sur le digital et a posteriori sur les mesures de précaution mises en place contre toute forme de diffamation numérique.   

  


Dans la même rubrique :
< >