Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Voici comment fonctionnera le Parlement en période de confinement


Rédigé par S.J le Mardi 7 Avril 2020

Séances à durée et présence réduites, report des activités non-urgentes, renforcement des mesures de protection sanitaire... voilà comment fonctionnera le parlement en ces temps de confinement.



Afin d’assurer le bon déroulement des travaux de la session d'avril 2020, qui sera ouverte vendredi prochain, la Chambre des conseillers a mis en place des mesures exceptionnelles pour éviter la propagation du coronavirus. Lesdites mesures sont engagées après consultations avec les présidents des groupes et du groupement parlementaires, indique un communiqué de la Chambre des conseillers.

Ainsi, la priorité sera donnée aux textes juridiques et aux questions liées à la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), et la présence aux séances plénières sera limitée aux présidents des groupes et groupement parlementaires ou vice-présidents, ainsi qu'à deux membres au maximum de chaque groupe ou groupement parlementaire, indique la Chambre. Les séances hebdomadaires dédiées aux questions orales seront focalisées sur les départements gouvernementaux en lien direct avec la gestion de la pandémie. Pour ce faire, chaque semaine un département sera convié pour examiner un thème central, à raison d’une question par groupe ou groupement parlementaire.

Il s'agit, notamment, des départements de la Santé, de l’Intérieur, du Travail et de l'Insertion professionnelle, de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de l'Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, et de l’Industrie, du Commerce et de l'Économie verte et numérique.

Report des activités non-urgentes

Concernant les séances plénières mensuelles consacrées aux questions de politique générale, la Chambre des conseillers a prévu de tenir, le 21 avril (11H00), une première séance dédiée aux réponses du Chef du Gouvernement sur « la réalité et les perspectives de la lutte contre les répercussions de la crise du Coronavirus ».Lors des séances de législation, la priorité sera accordée aux textes portant sur les effets néfastes de la crise sanitaire et les moyens à mettre en œuvre pour lutter contre ses répercussions.  Du côté des commissions permanentes et temporaires, le nombre de participants sera réduit à un seul représentant de chaque groupe ou groupement parlementaire, tout en préconisant le recours aux techniques de visioconférence, indique la Chambre.

Il a également été décidé de reporter les activités parlementaires non-urgentes jusqu’à nouvel ordre, (dont la discussion du rapport de la Cour des comptes de l’année 2018), de limiter l'accès à son siège aux conseillers, responsables administratifs et personnel, et de suspendre les visites de terrain aux locaux de la Chambre.

En outre, plusieurs mesures d'hygiène ont été mises en place pour limiter les risques de contamination, notamment le respect de la distance de sécurité, la désinfection des locaux destinés aux séances plénières, aux réunions de commissions et autres, et la mise à disposition d'antiseptiques, de mouchoirs et d'un capteur de température.
 
(Avec MAP)