Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Vie associative des migrants : Le CMSM en quête d’une nouvelle dynamique


Rédigé par W. S. le Lundi 30 Août 2021



Vie associative des migrants : Le CMSM en quête d’une nouvelle dynamique
Le Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc (CMSM) se mobilise et se renforce au terme de son Assemblée générale extraordinaire élective, tenue samedi à Rabat, dans le strict respect des mesures barrières.

Cette Assemblée se tenait dans un contexte particulier. A cet effet, Serge Aime Guemou, président du CMSM, rappelle que : «Les dix-sept derniers mois, sous une pandémie Covid-19 très imprévisible par son développement et ses conséquences, ont amené son organisation à un sursaut, et à redéfinir clairement sa position et sa stratégie en essayant de coller au plus près de l’Agenda 2030 avec ses 17 Objectifs de Développement Durable ». Partant de la crise sanitaire, la population migrante s’est trouvée plus que jamais précarisée, en cette période déjà difficile.

Résultat : les activités et le travail informel qui lui permettaient de survivre, avaient disparu d’un coup, avec des conséquences assez dramatiques pour certains, ne pouvant honorer leurs charges locatives, impactant directement l’attribution de nouveaux titres de séjour pour certains et le renouvellement pour d’autres. Des sources d’inquiétudes qui préoccupent aujourd’hui le CMSM. Et la rencontre du samedi a permis de recadrer ses activités en étoffant l’équipe dirigeante.

Cette nouvelle page se consolide et s’enrichit déjà par la signature de partenariat avec l’ONG de Béranger Bonka DION, Entrepreneur Social et Acteur local ivoirien de la région du Tonkpi, venu au Maroc consolider ses acquis, connaissances et compétences dans le cadre d’un projet de Ferme-École, et en recherche-action sur le développement d’un partenariat Sud-Sud dénommé Famille Afrique.

Enfin, rappelons que le CMSM a pour objectifs, entre autres, de promouvoir et défendre le droit des migrants, afro-descendants, réfugiés et demandeurs d’asile. Elle ambitionne également de lutter contre la discrimination et toute forme de violations faites aux migrants à travers des activités interculturelles avec les Marocains. En plus, le CMSM entend favoriser le vivre ensemble, et développer les liens de fraternité entre les communautés subsahariennes et marocaines à travers les activités socioculturelles.
 
W. S.