L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Vaccination : Aziz Akhannouch appelle la CGEM à assumer sa responsabilité


le Mercredi 2 Février 2022

Le Chef du Gouvernement, M. Aziz Akhannouch, s'est réuni, mercredi à Casablanca, avec les représentants de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), en présence de Chakib Alj. Très préoccupé par le marasme de la campagne de vaccination, le Chef de l'Exécutif s'est montré clair vis-à-vis du Patronat, en l'appelant à assumer sa responsabilité et contribuer à accélérer la vaccination des salariés. Une condition sine qua non pour éviter les restrictions qui paralysent la relance de l'économie nationale. Détails.



Cette réunion s'est déroulée en présence de la ministre de l'Économie et des Finances, Nadia Fettah, du ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb et du ministre de l'Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l'Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. 

Pour sa part, la Confédération Générale des Entreprises du Maroc a été représenté par son président Chakib Alj. Ce dernier a été  accompagné de son vice-président, Mehdi Tazi, des présidents des fédérations sectorielles et des confédérations régionales, et de nombreux représentants des entreprises marocaines et membres des instances de la CGEM.

Cette réunion s'inscrit dans le cadre d'une série de rencontres, présidées par le Chef du Gouvernement, avec des acteurs politiques et économiques pour examiner la situation épidémiologique dans le Royaume et souligner la nécessité d'accompagner la réouverture des frontières aériennes par des mesures adaptées à l'ampleur des enjeux, en vue de préserver les acquis.

Les participants ont reconnu que la décision du gouvernement, d'ouvrir l'espace aérien du Royaume, constitue un défi majeur et un point déterminant dans la lutte contre la propagation du Covid-19.  Ceci appelle à une mobilisation collective en vue d'avancer dans l'effort national de vaccination .

Aziz Akhannouch désormais intransigeant concernant la vaccination 
 
Pour sa première rencontre avec le patronat, depuis sa nomination à la tête de l'Exécutif, Aziz Akhannouch, a considéré que la généralisation de la vaccination est une condition indispensable à la relance économique. « Notre priorité est de dépasser la crise sanitaire, nous discuterons très prochainement des moyens de relance pragmatiques et concrets pour l’économie nationale, mais la réponse la plus efficace aujourd'hui à la crise sanitaire est la généralisation de la vaccination » a t-il indiqué lors de son intervention. « Je suis venu avec pour principal message : la troisième dose de vaccin. Sans vaccin, il n’y aura pas de cash-flow» a t-il poursuivi. 

À l'issue de la réunion, les deux parties ont convenu de tenir une prochaine rencontre destinée à approfondir les échanges autour des mécanismes de la relance économique, à identifier des propositions et solutions efficaces pour aider les entreprises à se remettre des effets la pandémie et à transformer la crise en opportunités pour accélérer le décollage économique souhaité.

Les 4 pistes de la CGEM pour sortir de la crise
 
Pour sa part, Chakib Alj, président de la CGEM, a salué les efforts entrepris par l’Exécutif en faveur du secteur privé, notamment le plan de relance de 2 milliards de dirhams pour le secteur du tourisme. En dépit de la conjoncture difficile marqué par l’inflation à l’échelle mondial « le secteur privé national continue de croire à l’économie qui suit une démarche pragmatique pour le développement des activités » a annoncé le président de la CGEM. Entre autres, la première phase de la généralisation de la protection sociale, sous l’impulsion de SM le roi Mohammed VI et le lancement des travaux d’une unité de production de vaccins à Benslimane par le souverain, ont été également loués par le patronat.
 
D’ailleurs, Chakib Alj a plaidé pour  l’accélération du remboursement des arriérés de la TVA et puis  à l’amélioration de la gestion de la dette, suite à la conjoncture difficile que des milliers d’entreprises, notamment des TPME, ont traversé. Notant qu’une panoplie de structures sont aujourd’hui confrontées à différents challenges, avec des flux de trésorerie tendus, l’impact du remboursement des crédits, l’impact sanitaire.

En termes de suggestions de sortie de crise, Chakib Alj a renvoyé le gouvernement au Livre Blanc publié par le CGEM et qui concernent des mesures adéquates et en congruence avec le nouveau modèle de développement (NMD). Le patron des patronats a également souligné l’importance d’un partenariat public privé fort et concret devant servir de feuille de route pour donner un coup de pouce à la compétitivité des Entreprises et améliorer le climat des affaires. Une roadmap qui permettrait au Maroc de se positionner dans les chaines de valeur mondiales…

Enfin, la CGEM a attiré l’attention du gouvernement sur 4 sujets à savoir le financement (diversification nécessaire), le foncier (implication dans l’érection de parc industriel dans les régions en PPP), l’énergie (porter rapidement le prix du kWh à moins de 50 centimes, et enfin la formation (faire du Maroc une nation digitale en conformité aux recommandations du NMD et former 50 000 talents aux métiers numériques).








🔴 Top News










 
Other