Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Vaccin anti-Covid-19 : Le Maroc coopère avec un laboratoire chinois


Rédigé par Anass Machloukh le Jeudi 20 Août 2020

Le Maroc a conclu deux accords de coopération en matière d’essais cliniques avec le laboratoire chinois CNBG. Ceci permettra au Maroc de disposer d'un vaccin en grandes quantités selon le député Istiqlalien Allal El Amraoui.



Vaccin anti-Covid-19 : Le Maroc coopère avec un laboratoire chinois
Le Maroc et le laboratoire chinois CNBG ont conclu, jeudi à Rabat, deux accords de coopération en matière d’essais cliniques du vaccin anti-Covid-19.

Les deux accords ont été signés par  le ministre de la Santé M. Khalid Ait Taleb du côté marocain et par les responsables du groupe “Sinopharm CNBG” du côté chinois. 

La signature  de ces deux accords s’est déroulée via vidéo conférence en présence du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita qui a affirmé  à cette occasion que « ces accords viennent “consolider et étoffer” la dynamique de coopération entre Rabat et Pékin, avec “une dimension de coopération nouvelle et prometteuse ».

Le chef de la diplomatie marocaine a poursuivi « Nous traçons aujourd’hui les contours d’une relation pionnière et visionnaire  en ouvrant la voie à une présence stratégique de SINOPHARM au Maroc », ajoutant que « les accords signés consacrent une coopération à trois volets, à savoir le premier volet concerne la coopération en matière d’essais cliniques de Phase III du vaccin anti-Covid-19. Nous avons, effectivement, décidé de mener ensemble ces essais cliniques multicentriques du vaccin, dans une première sans précédent dans l’histoire du Maroc ».

Concernant le deuxième volet , M. Bourita a fait savoir qu’il porte sur « une coopération globale alors que “le troisième volet concerne une volonté de transcender nos deux seuls pays, pour s’ouvrir au Sud et au Nord ».

À ce sujet, le député Istiqlalien à la Chambre des représentants, Allal Amraoui, qui salue cette initiative, nous a confié  que “la participation du Maroc aux essais cliniques lui permettra d’être parmi les premiers pays à disposer d’un vaccin en grande quantités”.

M. Amraoui a également précisé que “les essais cliniques sont une démarche ordinaire et consensuelle dans les milieux scientifiques” rappelant que le Maroc dispose d’une “expérience considérable” en matière de vaccin qui lui a permis d’éradiquer plusieurs maladies et d’augmenter l’espérance de vie de 48 pour arriver aujourd'hui à une moyenne de 80 ans.

Rappelons que ce partenariat dans le domaine sanitaire vient renforcer les relations stratégiques entre le Maroc et la Chine qui se sont améliorées de façon significative depuis la visite de SM le Roi Mohammed VI en 2016.

  


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 09:16 ONU/Guerguerat : un nouveau coup dur pour le Polisario