Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

UPF Maroc : Étude sur les conditions de travail des femmes journalistes.


Rédigé par S.K. le Mercredi 5 Mai 2021

L'Union de la Presse Francophone Maroc (UPF Maroc) vient de finaliser une étude dont les résultats seront dévoilés le 26 mai. Une étude qui porte sur un échantillon de près de 300 professionnelles, tous médias confondus.



UPF Maroc : Étude sur les conditions de travail des femmes journalistes.
Quels sont leurs parcours, leurs rapports avec leurs confrères et la hiérarchie, les évolutions et les changements de carrière....Autant de questions auxquelles répond une étude lancée par l’UPF Maroc avec le soutien du Service de Coopération et d'Action Culturelle de l'Ambassade de France au Maroc.

Conduite par le cabinet VQ mandaté par l’UPF Maroc, cette étude qualitative et quantitative a été menée auprès de 291 femmes journalistes pour les écouter, analyser leurs propos et enrichir les débats sur des questions relatives à l’exercice du métier et aux conditions de travail au prisme du genre, fait savoir l'UPF Maroc dans un communiqué publié aujourd'hui.

La partie quantitative de l’étude a été réalisée sur la base de questionnaires administrés par téléphone et le taux de réponse effective est de 75%. "Ce qui constitue un retour très satisfaisant. On constate que les femmes journalistes ont fait preuve d’une collaboration active à l’enquête", affirme-t-on.

Sur la partie qualitative, des focus groupes ont été organisés entre le 26 février et le 4 mars derniers à Casablanca, en présentiel, dans le respect des mesures sanitaires. Les discussions ont été intégralement retranscrites, pour les besoins du dépouillement thématique et du traitement des résultats, afin de structurer le rapport d’analyse.

Les résultats seront dévoilés le 26 mai et révèleront des données sur le parcours professionnel des femmes journalistes, la place qu’elles occupent dans la profession, leur statut et leurs conditions de travail par rapport à leurs confrères hommes.

Par ailleurs, c'est la première fois que les femmes journalistes s'expriment sur ce métier qu'elles ont choisi ainsi que sur les pistes d’amélioration pour davantage de présence dans le secteur et dans le top management des entreprises de presse, se félicite l'UPF Maroc.

  


Dans la même rubrique :
< >