Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

UE/CureVac : des discussions sur l'achat de 225 millions de doses d'un potentiel vaccin


Rédigé par la rédaction le Jeudi 20 Août 2020

Les discussions préliminaires l'Union Européenne et CureVac aboutissent à l'achat de 225 millions de doses d'un vaccin en cours d’élaboration.



La Commission européenne a conclu jeudi des discussions préliminaires avec le laboratoire allemand "CureVac" en vue de l'achat initial de 225 millions de doses d'un vaccin potentiel contre le coronavirus.
"Le contrat envisagé avec CureVac permettrait à tous les États membres de l'UE d'acheter le vaccin et également de faire des dons à des pays à revenu faible ou moyen ou de le retransférer vers des pays européens.

La Commission devrait donc disposer d'un cadre contractuel pour l'achat initial de 225 millions de doses pour le compte de tous les États membres de l'UE, à fournir une fois que l'innocuité et l'efficacité d'un vaccin contre la coronavirus auront été démontrées", indique la Commission dans un communiqué, ajoutant qu'elle poursuit des discussions approfondies avec d'autres fabricants de vaccins.

Selon l'exécutif européen, cette avancée s'inscrit dans la continuité des mesures positives conclues avec Sanofi-GSK le 31 juillet et Johnson & Johnson le 13 août, ainsi que de la signature d'un contrat d'achat anticipé avec AstraZeneca le 14 août, en vue de l'achat de centaines millions de doses d'un potentiel vaccin anti-Covid.

"La Commission européenne tient sa promesse d'assurer aux Européens et au monde un accès rapide à un vaccin sûr qui nous protège contre le coronavirus. Chaque cycle de négociations que nous concluons avec l'industrie pharmaceutique nous rapproche de la victoire contre ce virus. Nous parviendrons bientôt à un accord avec CureVac, l'entreprise européenne innovante qui a reçu, au début du processus, des fonds européens pour produire un vaccin en Europe. Et nos négociations se poursuivent avec d'autres entreprises pour trouver la technologie qui nous protégera tous", a déclaré Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, citée dans le communiqué.

L'exécutif européen précise que les discussions préliminaires conclues aujourd'hui devraient aboutir à un contrat d'achat anticipé, qui sera financé au moyen de l'instrument d'aide d'urgence de l'UE, dont des fonds sont alloués à la création d'un éventail de vaccins potentiels, dotés de profils différents et fabriqués par des sociétés différentes.

  


Dans la même rubrique :
< >