Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

UA : l’Algérie perd le contrôle de la Commission des Affaires politiques, de la paix et de la sécurité


Rédigé par La rédaction le Dimanche 7 Février 2021

Le diplomate nigérian Bankole Adeoye a été élu Commissaire chargé des Affaires politiques, de la paix et de la sécurité de l’Union africaine, remplaçant ainsi le très décrié et sulfureux algérien Smaïl Chergui.



Le Nigerian a été élu avec 55 voix, lors d'un vote de renouvellement des organes de l'Union africaine (UA) qui s'est tenu par visioconférence en marge du 34e sommet des chefs d'Etat et gouvernement de l'organisation panafricaine, mettant ainsi fin à plus d'une décennie d'hégémonie algérienne sur cette Commission stratégique. Bankole Adeoye devient ainsi le premier commissaire de l’UA à combiner le portefeuille de la Paix et de la Sécurité avec celui des Affaires politiques, fusionnés par la nouvelle réforme.
 
Quatre candidats étaient en lice pour le très convoité poste de Commissaire pour succéder à Chergui. Il s'agit du sud-africain, Jeremiah Kingsley Mamabolo, le Nigerian Bankole Adeoye, la Burkinabé Minate Cessouma et Liberata Mulamula de Tanzanie.
 
S’agissant des autres organes,  Josefa Sacko de l'Angola a été réélue Commissaire chargée de l'agriculture, du développement rural, de l'économie bleue et de l'environnement durable, Albert Muchanga de la Zambie a été reconduit en tant que Commissaire chargé du développement économique, du commerce et de l'industrie et des mines et Amani Abou-Zeid (Egypte) a aussi été réélu Commissaire chargée des infrastructures et de l'énergie.
 
Les élections pour les postes de la Santé, Affaires humanitaires et Développement social; et l'éducation, la science, la technologie et l'innovation ont été reportées à la prochaine réunion du Conseil exécutif, souligne un communiqué de l’Union.