L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



Actu Maroc

Tourisme : La tutelle prévoit des subventions incitatives à la création de PME dans le secteur


le Mardi 17 Mai 2022

Développement des recettes touristiques, des exportations de l’artisanat… Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, présente en chiffres les mesures prises en faveur du secteur du tourisme. Détails.



Les recettes touristiques se sont élevées à 9,7 milliards de dirhams (MMDH) à fin mars 2022, en hausse de 80% par rapport à la même période de l’année écoulée, a indiqué, lundi, la ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor. Cette évolution confirme une reprise du secteur, a relevé la ministre en réponse à une question orale à la Chambre des Représentants sur « les mesures prises en faveur du secteur du tourisme », présentée par le groupe istiqlalien« Pour l’Unité et l’Egalitarisme ». Les exportations de l’artisanat ont affiché, quant à elles, une hausse de 25% durant la même période.
Quant à la question de l’économie sociale et solidaire, le ministère œuvre au renforcement du cadre légal et réglementaire et la création de pôles régionaux, a-t-elle souligné.

Pour une relance du tourisme

Multiples sont les mesures prises pour la relance du secteur du tourisme, selon Fatim-Zahra Ammor, notamment le lancement d’un plan d’urgence de 2 MMDH, le versement de l’indemnité forfaitaire de 2.000 dirhams, avant Aïd Al-Fitr, pour l’ensemble des employés du secteur, les transporteurs touristiques et les restaurants classés, et le report du remboursement des échéances des crédits bancaires des entreprises touristiques.
D’ailleurs, le ministère a reçu 781 demandes de rénovation des établissements hôteliers, lesquelles seront traitées dans les prochains jours, a-t-elle fait savoir, rappelant, en plus, le déploiement d’une grande campagne de publicité et de marketing pour relancer le secteur, avec comme objectif de doubler le nombre d’arrivées à l’horizon 2030.
Quant au secteur de l’artisanat, Ammor a affirmé que le ministère mène un travail structurant, à travers le renforcement du cadre légal et réglementaire relatif aux activités artisanales et à la couverture médicale, et la mise en place de la plateforme du Registre national de l’artisanat qui organise 172 métiers, notant, dans ce sens, que 96.000 professionnels y sont inscrits.

L’investissement touristique

En réponse à une autre question relative à l’investissement touristique, Fatim-Zahra Ammor a indiqué que son département a réorienté les interventions de la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT) vers des investissements touristiques qui répondent davantage aux exigences des touristes, en exploitant une étude réalisée par l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) sur les attentes des touristes marocains et étrangers.
Parmi les programmes importants visant à encourager l’investissement, la ministre a cité des subventions incitatives à la création de petites et moyennes entreprises (PME) dans le secteur touristique et l’appui financier de l’État, d’une enveloppe globale de 1 MMDH, pour la rénovation des établissements d’hébergement touristique.
D’un autre côté, la nouvelle charte de l’investissement, dont les grandes lignes ont été présentées devant SM le Roi Mohammed VI, permettra une reprise économique durable et inclusive, a affirmé Fatim-Zahra Ammor, notant que le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement permettra d’obtenir le soutien nécessaire pour financer et accompagner l’investissement.
Et de relever que le taux d’occupation des établissements hôteliers classés n’était que de 50% avant la crise liée au Covid-19, ajoutant qu’afin d’augmenter ce taux, le ministère a mis en place des campagnes de communication en partenariat avec des compagnies aériennes et des agences de voyage internationales.

Forsa : plus de 1500 dossiers déposés

"Selon les données de la plateforme électronique "www.forsa.ma", mise en place par le gouvernement à cet effet, ces projets portent sur divers secteurs d'activité dans l'ensemble des régions du Royaume, ce qui reflète le grand engouement des porteurs de projets pour le programme et l'esprit d'entrepreneuriat, en particulier, chez les jeunes", a affirmé Ammor. Contrairement aux programmes précédents dont la majorité des bénéficiaires sont issus des grandes villes, le programme "Forsa" a enregistré le plus grand nombre de demandes dans des petites villes et du milieu rural, et ce, grâce à la plateforme digitale, a relevé la ministre, précisant que seulement 26% des demandes provenaient de grandes villes, contre 74% de demandes issues de petites villes et du monde rural. Elle a, en outre, fait savoir que le nombre de demandes présentées était proportionnel à la densité de population au niveau des régions du Royaume, ajoutant que ces indicateurs reflètent que la plateforme digitale et les mesures d'accompagnement ont permis de "démocratiser cette opération et assurer sa transparence".








🔴 Top News











 
Other