Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Web zone

Tech/Economie : Google face aux accusations d’abus de position dominante


Rédigé par Jihane ZIYAN ( journaliste stagiaire ) le Mercredi 22 Septembre 2021

Google utilise la position de son moteur de recherche pour asseoir son emprise sur internet et freiner l’arrivée de concurrents.



L’Inde reproche à Google d’annihiler la concurrence en ce qui concerne les systèmes d’exploitation sur mobile.

En effet, le géant américain du numérique mise énormément sur le pays avec un investissement de plus de 10 milliards de dollars sur 5 à 7 ans annoncé en 2020. Un rapport de la Compétition Commission of India (CCI) de juin estime qu’Alphabet, la maison mère de Google, abuse de sa position dominante avec son système d’exploitation Android.

L’autorité indienne de la concurrence dénonce que Google a abusé de sa position dominante de son système d’exploitation Android en Inde, et ce, en utilisant son important muscle financier pour nuire illégalement à ses concurrents.

Les conclusions du rapport constituent un nouveau revers pour Google en matière de concurrence en Inde, où le groupe fait l’objet de plusieurs enquêtes, notamment sur le marché des applications de paiement. Les poursuites en Inde de Google ne sont que les dernières d’une vaste liste.

En revanche, les plaintes pour abus de position dominante ne semblent pas de nature à remettre en cause cet investissement et l’intérêt de Google pour un marché stratégique. Encore récemment, Google a reçu une amende de 177 millions de dollars en Corée du Sud liée à Android, et d’autres procédures sont en cours aux États-Unis et en Europe.

Aux Etats-Unis par exemple, Google est accusé par 37 États américains d’avoir créé un « monopole illégal » dans l’accès aux applications mobiles via sa boutique en ligne Play Store. Google est régulièrement dans le viseur de Bruxelles et a récemment dû payer une amende de 220 millions d’euros. Il faut rappeler que les systèmes d’exploitation Android de Google sont installés sur plus de 95% des smartphones dans le monde, et contrôlent les applications pouvant y être installées avec sa propre boutique en ligne afin d’encaisser des commissions au passage.

Pour rappel, au Maroc, la Commission Nationale de Contrôle de Protection des Données à Caractère Personnel a pour mission de veiller au respect des libertés et droits fondamentaux des personnes à l’égard des traitements de données à caractère personnel.

Dans le cadre de ses activités internationales, la CNDP espère étendre ses contacts aux autres fournisseurs de moteurs de recherche ainsi qu’aux réseaux sociaux sur le Web pour assurer une meilleure protection des données personnelles au Maroc.

  


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Octobre 2021 - 17:50 Don Bigg clash cash les rappeurs algériens

Jeudi 21 Octobre 2021 - 17:48 Racisme en France, ça continue