Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Syrie : La DCA syrienne riposte aux frappes israéliennes


le Mardi 4 Août 2020

La défense antiaérienne syrienne est entrée en action lundi soir contre des raids, dans le sud du pays, revendiqués par Israël.



Syrie : La DCA syrienne riposte aux frappes israéliennes
Les défenses aériennes syriennes ont répondu à l’agression de l’armée israélienne lundi soir contre les positions de l’armée du pays arabe, rapportent les médias d’État.

Une source militaire syrienne a déclaré que des hélicoptères israéliens avaient lancé une agression de missiles sur certains points militaires du gouvernorat syrien de Quneitra, causant plusieurs dégâts matériels, a rapporté l’agence de presse officielle syrienne SANA.

Selon le rapport, l’attaque israélienne à l’hélicoptère a eu lieu lundi à 22 h 40 dans la région d’alQahtaniyah de Quneitra, provoquant des pertes matériels.

L’armée israélienne a également reconnu les attaques, affirmant que ses avions de combat, ses hélicoptères d’attaque et d’autres avions étaient impliqués dans la dernière agression.

Il a affirmé que les cibles comprenaient «des postes d’observation et des systèmes de collecte de renseignements, des installations d’artillerie antiaérienne et des systèmes de commandement et de contrôle» dans les bases de l’armée syrienne. Tel Aviv a déclaré que le raid de lundi avait été lancé en réponse à un incident dimanche près de la frontière entre les territoires palestiniens occupés et la Syrie, au cours duquel l’armée israélienne aurait tué quatre hommes, affirmant qu’ils plantaient des explosifs. Le porteparole de l’armée israélienne, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, a déclaré aux journalistes lundi que les hommes se trouvaient à l’intérieur de la partie occupée du Golan par Israël.

Il a ajouté qu’une unité commando israélienne, soutenue par des frappes aériennes, a tiré simultanément sur les hommes après 23 heures dimanche (2000 GMT).

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a également fait état de «raids israéliens» sur la province de Qouneitra, sans être en mesure de préciser si les frappes ont tué des soldats syriens ou des combattants alliés.

Fait rare, Israël revendique les frappes 

La ville de Boukamal, dans le nord-est du pays près de la frontière irakienne, a également été prise pour cible par des missiles israéliens, a indiqué à l’ AFP le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane. La veille, des avions non identifiés ont tué 15 combattants pro-iraniens dans cette ville, dont une majorité d’Irakiens, selon l’OSDH.

Fait rare, Israël a revendiqué lundi soir les frappes sur Qouneitra, en représailles à des «tentatives» de placer des bombes artisanales le long de sa frontière contestée avec la Syrie.

Israël a placé ses forces près de la frontière avec le Liban et la Syrie en état d’alerte après que le mouvement de résistance libanais du Hezbollah a annoncé la mort d’un de ses membres lors d’une frappe aérienne israélienne à Damas le 20 juillet et promis des représailles.

La semaine dernière, les médias israéliens et occidentaux ont affirmé que les forces israéliennes avaient contrecarré un effort des combattants du Hezbollah pour s’infiltrer dans les territoires occupés à travers les fermes de Shebaa le long de la frontière sud du Liban. Lundi dernier, le Hezbollah a rejeté l’allégation concernant les affrontements aux frontières comme étant un faux, affirmant qu’elle visait à remonter le moral des forces israéliennes en fabriquant des victoires fictives.

Tel Aviv attaque fréquemment des cibles militaires à l’intérieur de la Syrie dans une tentative de soutenir les groupes terroristes Takfiri qui ont subi de lourdes défaites contre les forces gouvernementales syriennes.

Israël s’est emparé du plateau du Golan à la Syrie après la guerre des Six jours de 1967 et l’a occupé plus tard dans un mouvement qui n’a jamais été reconnu par la communauté internationale.

Manœuvres aériennes israélo-américaines

Par ailleurs,Israël a annoncé lundi que ses forces aériennes avaient procédé à un exercice militaire conjoint avec le Commandement central des Forces aériennes des Etats-Unis pour la deuxième fois en 2020. L’exercice conjoint «Enduring Lightning 2» a eu lieu dimanche dans le sud d’Israël. L’armée a déclaré que l’exercice s’était déroulé conformément aux directives du ministère israélien de la Santé, la planification et le débriefing ayant notamment eu lieu à distance par des moyens numériques. 

Les forces aériennes américaines et israéliennes entretiennent une étroite coopération, notamment en matière de formation et d’apprentissage mutuel. L’exercice s’est déroulé sur fond de tensions le long des frontières d’Israël avec le Liban et la Syrie, à la suite du meurtre d’un combattant du Hezbollah, un groupe armé libanais soutenu par l’Iran, tué en juillet dans une frappe aérienne imputée à Israël en Syrie.

  


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Novembre 2020 - 15:51 Ethiopie : Appels à protéger les civils