L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Suite à la forte demande internationale, le prix de la tomate a augmenté de 83%


Rédigé par Rime Taybouta le Mardi 3 Mai 2022

Le ministère de l'Agriculture, de la Pêche, du Développement rural, des Eaux et Forêts a fourni de nouvelles données sur les raisons qui ont conduit à la flambée des prix des tomates depuis mars dernier.



En réponse à une question parlementaire, le ministère de l'Agriculture, de la Pêche, du Développement rural, des Eaux et Forêts, a indiqué « depuis le premier tiers de février dernier, une hausse des prix de la tomate sur le marché national a été observée  » et dont les causes sont principalement : le grand nombre d'intermédiaires et la forte demande mondiale. 

Le ministère a souligné que l'augmentation significative des exportations de tomates a affecté son prix sur le marché intérieur, notant que son prix de gros a augmenté de 83% le 11 mars 2022 par rapport à l'année dernière.
 
Dans le but de rétablir les prix dans le marché local, le ministère a mobilisé tous ses départements compétents pour suivre quotidiennement les prix des aliments dans toutes les régions du Royaume. Un comité central a effectué des visites de terrain dans les trois parties productrices de tomates, à savoir Sous Massa, l'Ouest et le Loukkos, précise le ministère.
 
D'autre part, le ministère a indiqué que ses services ont contacté des professionnels pour inciter à la réduction des quantités exportées afin d'atteindre l'abondance au niveau national et d'assurer l'approvisionnement du marché intérieur en tomates, notamment pendant le mois de Ramadan qui connaît une augmentation de la consommation de cette substance par les familles marocaines. Une commission conjointe entre le ministère de l'Agriculture et celui de l'Intérieur, a été constituée pour mettre fin aux dépassements qui règnent dans les marchés nationaux. 

Le rôle de l'Intérieur étant de lutter contre ce phénomène, à travers un programme précis, d'audite, de lutte contre la spéculation et le  monopole.