Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Six personnes assassinées à Salé, la police ouvre une enquête


Rédigé par Anass Machloukh le Samedi 6 Février 2021

Un meurtre horrible a eu lieu dans le quartier Hay Rahma à Salé, six personnes d’une même famille ont été assassinées par un proche, qui a tenté de brûler leurs cadavres. Les autorités ont aussitôt investi le lieu du crime tandis qu'une enquête est ouverte par les services de la Police judiciaire pour identifier les circonstances de ce crime.



Six personnes assassinées à Salé, la police ouvre une enquête

Cinq corps ont été retrouvés morts et atteints de brûlures de troisième degré, dans une maison située dans le quartier Hay Rahma dans l’arrondissement de Tarbiquet à Salé. Ce crime a été perpétré par une personne qui a tué six membres de sa propre famille, dont un bébé et un enfant, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Le suspect a ensuite mis le feu dans la maison avant de prendre la fuite. Quant aux victimes, elles ont été transférées à la morgue tandis qu’une sixième personne a succombé à ses blessures, après avoir été transférée à l’hôpital. 

Les autorités de la Police scientifique et technique, secondées par des éléments des forces auxiliaires, ainsi que celles de la Protection civile se sont rendues sur place, et ont aussitôt encerclé le lieu du crime ainsi que les rues avoisinantes. La DGSN a précisé dans son communiqué qu’une enquête a été ouverte par les services préfectorales de la Police judiciaire, sous la supervision du parquet compétent pour élucider les circonstances de ce drame, qui a bouleversé les habitants du quartier Hay Rahma.

Selon les éléments préliminaires de l’enquête, aucune trace de cassure au niveau des portes et des fenêtres de la maison n’a été observée, précise la même source, ajoutant que les opérations d’inspection de  constatation technique de la scène du crime par les équipes de la Police scientifique sont toujours en cours. Le suspect n’est pas encore identifié, et demeure en cavale.
 
 

Reportage photo : Nidal