L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Séisme d'Al Haouz: Près de 34 alertes sur des cas soupçonnés de traite d'êtres humains


Rédigé par Mina Elkhodari Lundi 20 Novembre 2023

Le numéro vert, 0800004747, destiné à dénoncer toutes les formes de traite d'êtres humains a enregistré près de 34 alertes sur des cas soupçonnés d’être liés à des activités de traite des êtes humains, et ce, juste après le déclenchement du séisme d’Al Haouz en septembre dernier.



La cellule de crise, constituée par la Commission nationale de lutte contre la traite des êtres humains suite au séisme d'Al Haouz survenu en septembre dernier, a reçu 1.749 appels au cours de la période allant du 14 septembre au 3 octobre juste après le séisme d'Al Haouz. C'est ce qui ressort d'un rapport du ministère de la Justice.

Au cours de la même période, le numéro spécial a enregistré 34 alertes sur des cas soupçonnés de traite d'êtres humains, ajoute la même source.

Le rapport indique, par ailleurs, que ladite commission a recensé plusieurs publications à caractère offensif, touchant des enfants ou des femmes victimes du séisme. Il s'agit d'actes qui rentrent dans la catégorie des crimes et délits punis par la loi n° 27.14 relative à la traite des êtres humains, qui expose leurs auteurs à de lourdes sanctions.

La commission nationale a transféré ces cas  aux autorités judiciaires compétentes afin d'engager des poursuites à l'encontre des personnes concernés par ces actes.

Pour rappel, la vague de solidarité avec les victimes du séisme d'Al Haouz a été accompagnée par la prolifération des pratiques non-éthiques de certains bénévoles. Des publications faisant état d'une violation de la dignité des victimes du séisme et d'une atteinte à leur vie privée ou encore des appels incendiaires à l'exploitation sexuelle des mineurs ont propagé comme une trainée de poudre. Chose qui a suscité l’inquiétude de la société civile, laquelle a lancé des appels pour la protection des droits des victimes.

Dans ce sens, les membres du Service Régional de la Police Judiciaire de la ville d'Errachidia ont arrêté un étudiant de 20 ans, soupçonné d'avoir publié un contenu offensif concernant les victimes du séisime. le Le jeune a été condamné à trois de prison ferme.








🔴 Top News