L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Sécurité des événements sportifs : du Hard au Soft Power


Rédigé par Majd EL ATOUABI le Lundi 30 Mai 2022



Sécurité des événements sportifs : du Hard au Soft Power
Paris, samedi 28 mai 2022. Le monde assiste avec stupéfaction au chaos survenu en marge de la finale de la Champions League organisée au Stade de France dans la banlieue de la Capitale française. Couacs organisationnels incompréhensibles, graves débordements sécuritaires, violences et exactions policières… L’image de la Ville Lumière qui s’apprête à accueillir sur son sol la prochaine édition des Jeux Olympiques en sort écornée et sa réputation de luxe et de glamour définitivement entachée.

Casablanca, lundi 30 mai 2022. À l’écriture de ces lignes et à quelques heures du coup d’envoi de la finale de la Champions League africaine de football entre le WAC et Al Ahly qui est organisée après moult polémiques et péripéties, au Maroc, gageons et espérons que cette confrontation prestigieuse se déroule sous les meilleurs auspices. Il en va de l’image de marque de notre pays et de sa réputation à l’échelle continentale et internationale.

Oran, samedi 25 juin 2022. Les peuples de la «Mare Nostrum» auront les yeux rivés sur la deuxième plus grande ville d’Algérie qui est censée accueillir la cérémonie d’ouverture des 19èmes Jeux Méditerranéens. Le retard accusé dans la finalisation des infrastructures sportives et celles d’accueil, ainsi que le bricolage qui prévaut depuis des années dans la préparation de cet important événement, augurent d’un fiasco annoncé qui risque de porter un coup fatal à l’image déjà suffisamment érodée de l’Algérie.

Doha, lundi 21 novembre 2022. La planète football suivra avec grande attention le début de la première Coupe du Monde de Football organisée en terre arabe. En dépit de ses moyens colossaux qui l’autorisent à s’offrir les services des experts les plus renommés, le Qatar, pays hôte de l’événement, reste humble et sollicite le soutien et le conseil de Nations amies qui jouissent d’une réputation d’excellence en matière de sécurité et d’organisation de compétitions sportives ou autres.

Parmi ces rares Nations, le Maroc, représenté par Abdellatif Hammouchi, patron de la DGSN et de la DGST qui était en déplacement à Doha jusqu’au 26 mai, pour y prendre part au Salon MILIPOL dédié à la sécurité intérieure, a été sollicité pour s’enquérir de la qualité des dispositifs organisationnels et sécuritaires qui seront déployés lors de la prochaine Coupe du Monde. En plus d’être une reconnaissance de la puissance du Maroc en matière de sécurité et d’organisation événementielle, cette sollicitation atteste que l’ingénierie sécuritaire du Royaume, dont les responsables n’ont eu de cesse de perfectionner et de peaufiner le fonctionnement durant les dernières années, est désormais passée du statut de «Hard Power» à celui de «Soft Power».



Majd EL ATOUABI



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Août 2022 - 16:29 Tournant stratégique

Mercredi 17 Août 2022 - 16:38 Dogmatisme aveuglant !






🔴 Top News