L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Sécheresse : Montée en flèche des importations marocaines d’olives en conserve


Rédigé par Mina Elkhodari Jeudi 25 Janvier 2024

Le Maroc, durement touché par la sécheresse, a vu ses exportations d’olives en conserve grimpées au cours de la campagne agricole 2022-2023, atteignant 3.000 tonnes. Détails



Face à la sécheresse persistante qui a affecté négativement la récolte d’olives, le Maroc a dû recourir au marché international pour s’approvisionner en olives en conserve. Ainsi, les importations marocaines de ce produit ont atteint 3.000 tonnes au cours de la campagne 2022/23 (novembre-octobre), soit près de 11 fois le volume importé lors de la campagne précédente, rapporte le site spécialisé EastFruit, soulignant que le volume habituel des exportations marocaine ne dépassait pas 500 tonnes.

Si la plupart de ces importations provenaient principalement d'Espagne, l’Egypte serait devenue au cours de la même campagne le principal fournisseur de ce produit sur le marché marocain.

La même source note, par ailleurs, que le Maroc a connu l'une de ses pires saisons pour les exportations d'olives en conserve au cours de la dernière décennie. Ce constat qui s’explique par la mauvaise récolte d’olives en raison de la sécheresse, ayant mené le Royaume, à l’instar d’autres pays, à interdire l’exportation d’olives en vue de garantir la stabilité des prix sur le marché national.

À l’issue de cette décision, les exportations marocaines d’olives en conserve ont atteint 82.000 tonnes au cours de la campagne agricole 2022-2023, soit moins d’un tiers que la saison précédente. Ce chiffre s’approche du volume d’exportation le plus bas (76.000 tonnes) enregistré cours de la campagne agricole 2014/15.

Selon les données de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAOStat), le Maroc est l'un des principaux producteurs d'olives au monde, se plaçant à la 5e place en 2021, à la 4e place en 2022.

Le Royaume exporte principalement ses olives sous forme de produits en conserve alors que ses expéditions d'olives fraîches diminuent d'année en année : de 600 tonnes en 2019 à un peu plus de 23 tonnes en 2022, note EastFruit. Le Royaume exporte ses olives en conserve vers l’Union européenne et l’Amérique du Nord, qui représentent environ 90 % de ses exportations.

La France, les États-Unis, la Belgique, l’Espagne et l’Italie, l’Arabie Saoudite, les Pays-Bas, le Canada, le Royaume-Uni et la Libye complètent la liste des pays acheteurs.

In fine, les projections évoquent un rebond de la production d’olives au Maroc au cours de la campagne 2023/24. Selon le site spécialisé précitée, les conditions météorologiques n’ont pas été favorables, car nombreuses sont les régions de production ayant souffert de la sécheresse, de vents violents et de tempêtes de grêle.

Il est à noter que la production nationale d’olives a connu une baisse de 44% par rapport à la production d’autonome 2021, qui avait enregistré un volume de 1,9 million de tonnes.



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News