L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Conso & Web zone

Réseaux Sociaux : YouTube prévoit de modifier sa politique sur les grossièretés dans les vidéos


Rédigé par Yassine Elalami le Mardi 17 Janvier 2023

​De nombreux créateurs de contenu, notamment des Gamers, ont vu leurs vidéos démonétisées par YouTube car elles contenaient des mots grossiers et impertinents. Mais face à leurs plaintes, la plateforme pourrait revenir sur son récent durcissement des règles.



« The culprit » est une nouvelle politique que la société a introduite en novembre dernier afin de rendre certains types de contenu plus favorables aux annonceurs. Ce changement, qui a été apporté aux directives de YouTube relatives au contenu adapté aux annonceurs, a modifié l’approche de la plate-forme en matière de grossièreté et de violence. « Ces dernières semaines, nous avons entendu de nombreux créateurs concernant cette mise à jour », a déclaré Michael Aciman, porte-parole de YouTube, à TechCrunch.
 
« Ce retour est important pour nous et nous sommes en train d’apporter quelques ajustements à cette politique pour répondre à leurs préoccupations. Nous ferons prochainement un suivi avec notre communauté de créateurs dès que nous aurons plus d’informations à partager ». En novembre, YouTube a élargi sa définition de la violence au-delà des représentations du monde réel, en incluant les contenus violents dans les jeux.
 
La société avait renforcé son outil de détection automatique des gros mots. Les changements apportés à sa politique en matière de grossièreté sont plus radicaux. YouTube a annoncé qu’il ne considérerait plus «hell» et «damn» comme des mots blasphématoires, mais que tous les autres grossièretés seraient regroupées et non plus différenciées en fonction de leur gravité (par exemple, des mots comme «shit» seraient désormais traités de la même manière).
 
Le créateur de YouTube Daniel Condren, qui dirige RTGame, a étudié l’impact de ce changement de politique sur sa propre chaîne, dans une vidéo qui a totalisé plus d’un million de vues cette semaine. Condren a été confronté à ces changements ces dernières semaines après avoir vu une douzaine de vidéos démonétisées et sa demande d’appel rejetée, le créateur s’était alarmé de voir sa situation financière mise à mal.
 
« J’ai sincèrement l’impression que tout mon gagne-pain est en danger si cela continue », a écrit Condren sur Twitter. « Je suis tellement contrarié que cela se produise, et il me semble même qu’il n’y a rien que je puisse faire pour le résoudre».
 
Face à l’émergence d’une réglementation visant les relations entre les médias sociaux et les mineurs, l’entreprise tente clairement de rendre son immense collection de vidéos plus adaptée à l’âge des utilisateurs (et aux annonceurs). Mais l’adaptation des restrictions d’âge et les nouvelles règles de monétisation sur une plateforme comme YouTube est un équilibre délicat, et dans ce cas, les changements ont eu un impact rapide et radical qui a laissé peu de temps aux créateurs pour s’adapter.








🔴 Top News