Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Rehamna / Coronavirus : La sûreté nationale au cœur du combat


le Jeudi 21 Mai 2020

Fortement déterminés à poursuivre le combat acharné contre la propagation de la pandémie, les éléments de la police à Benguérir ne lésinent pas sur les efforts.



Rehamna / Coronavirus : La sûreté nationale au cœur du combat
Une finalité en somme «légitime» pour ces héros qui, avec dévouement et abnégation, ne ménagent aucun effort pour traduire dans les faits leur loyauté et leur amour pour la Patrie, en répondant présents, de manière permanente, à l’appel de la Nation, celui à la mobilisation, à la solidarité, à l’entraide et à l’action commune afin d’endiguer ce virus. Cette fidélité, ce sérieux et ce sens élevé de responsabilité au travail ne sont plus à démontrer chez les éléments de ce corps professionnel qui ont célébré cette année le 64è anniversaire de la création de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), institution citoyenne par excellence, dans une conjoncture exceptionnelle qui exige de ses membres davantage de mobilisation et de sacrifices.

Depuis le déclenchement de cette pandémie, les éléments de la police, hommes et femmes, tous grades confondus, se sont mis au devant de la scène pour veiller méticuleusement au respect de la batterie de mesures et des consignes décrétées par l’Etat dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. 

Un combat au cours duquel, ces policiers ne cessent, à longueur de journée comme aux heures tardives le soir, d’offrir les plus belles illustrations de ce qu’est la citoyenneté effective. Une conviction ultime chez cette catégorie professionnelle, fière de son appartenance à une institution citoyenne qui, ces dernières années, a opéré un changement en profondeur dans sa démarche d’action et son approche, en prônant la transparence, la proximité des citoyens, et l’ouverture sur la société comme priorité des priorités.

Une tournée matinale à travers les grands axes et espaces publics de la ville, laisse constater une présence remarquable des éléments de la DGSN, épaulés au niveau de certains points de contrôle par des éléments des Forces auxiliaires, munis de toute la logistique nécessaire pour s’acquitter de leurs missions. 

Bavettes aux visages, respect de la distance de protection, désinfection du matériels, ces policiers donnent l’exemple en matière de respect des règles préventives, avant de veiller à leur stricte mise en application. Une tâche qu’ils exécutent avec rigueur, sans laxisme ni improvisation.

Au niveau des différents points de contrôle et des barrages fixes et ceux judiciaires dressés dans moult coins de la ville, les limiers de la police se trouvent souvent amenés à gérer des situations complexes qui exigent vigilance, célérité, proactivité et efficacité. Mais, les policiers «en citoyens exemplaires» ne tardent pas à mettre la casquette de la sensibilisation à l’adresse de la population quant aux dangers néfastes que peut engendrer tout manquement au respect des règles du confinement. 

A l’égard des récalcitrants et indociles, la vigilance et la fermeté des hommes en tenue bleue marine comme en civil atteignent leur paroxysme. La tolérance est à son degré Zéro car, il s’agit de l’impératif de préserver l’ordre public et la protection de la santé et du bien-être des citoyens.

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 29 Mai 2020 - 12:07 Rehamna : la culture alternative du quinoa