L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Réformes des Retraites : Avec le «49.3», les parlementaires renient «la parole du peuple»


Rédigé par L'Opinion Lundi 20 Mars 2023

A quitte ou double, les deux motions de censure contre le gouvernement d'Élisabeth Borne étaient mises au vote lundi à l'Assemblée nationale, en dernier baroud contre l’adoption de la réforme des retraites, malgré la colère de la rue.



Le déclenchement jeudi de l'arme constitutionnelle du 49.3 par la Première ministre pour faire passer sans vote la réforme n'a fait que redoubler la contestation, qui dépasse souvent le sujet du recul de l'âge de la retraite de 62 à 64 ans.
Dans une manifestation à Lille dimanche soir, David Duthoit, agriculteur de 54 ans, disait son "écœurement", avec "le 49.3, les parlementaires qui ne répercutent pas la parole du peuple".
Depuis jeudi, des rassemblements organisés ou spontanés se déroulent sur tout le territoire, dans le calme ou avec des débordements.
Face à cette situation, Emmanuel Macron souhaite que la réforme "puisse aller au bout de son cheminement démocratique dans le respect de tous", a indiqué dimanche l'Élysée à l'AFP.
 
Deux tiers des Français souhaitent la chute du gouvernement
 
Deux tiers des Français (68%) assurent ressentir de la colère devant l'utilisation du 49.3 par le gouvernement pour faire adopter la réforme sans vote à l'Assemblée, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié lundi. Ils sont autant à espérer que le gouvernement soit censuré lundi par l'adoption d'une des deux motions présentées à partir de 16H00.
L'une est transpartisane du groupe Liot et l'autre du RN. Cosignée par des députés de la Nupes, la motion Liot (Libertés, Indépendants Outre-mer et Territoires) a davantage de chances d'être votée par des élus de droite défavorables à la réforme des retraites. Mais la barre de la majorité absolue de 287 voix paraît difficile à atteindre.
Il faudrait qu'une trentaine de LR, soit la moitié du groupe d'Olivier Marleix, joignent leurs suffrages à ceux de la gauche, du RN et de Liot. Or le parti de droite a soutenu la réforme et ne veut pas "rajouter du chaos au chaos" en faisant tomber le gouvernement.
Une poignée de députés LR ont cependant indiqué qu'ils voteraient la motion Liot, voire les deux motions. Aurélien Pradié a annoncé lundi qu'il la voterait.
"Je pense que ces motions de censure peuvent être votées pour peu que quelques députés LR fassent preuve d'un peu de courage", a estimé Marine Le Pen lundi sur RTL.
Elle a renouvelé sa proposition de ne pas mettre de candidat de son parti contre les députés LR qui auraient voté la censure du gouvernement, dans l'hypothèse de nouvelles législatives à la suite d'une dissolution: "Ceux qui sont capables de s'opposer à cette réforme des retraites avec nous doivent pouvoir y trouver un intérêt".
"Cette réforme est nécessaire", avait martelé jeudi à la tribune Elisabeth Borne, en déclenchant sous les huées son 11e 49.3 en dix mois de primature.
 



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News