L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Recenser les migrants pour mieux faire !


Rédigé par Saâd JAFRI le Jeudi 4 Juillet 2024



Recenser les migrants pour mieux faire !
Depuis le début des années 2000, le Maroc est devenu un pays d’émigration, de transit et d’immigration, de personnes provenant d’Afrique subsaharienne et du Moyen-Orient, mais aussi de plus en plus d’Asie et d’Europe. En 2014, l’Exécutif, suivant les orientations de SM le Roi Mohammed VI, a adopté une stratégie nationale dédiée à la migration et à l’asile, reposant sur quatre piliers stratégiques. L’objectif premier était de faciliter l’intégration des migrants, en leur facilitant l’accès aux systèmes de santé, d’éducation, de formation et d’enseignement supérieur. L’idée était également de promouvoir le cadre réglementaire, tout en mettant en place un cadre institutionnel adapté. Finalement, il fallait gérer les flux migratoires de manière optimale, tout en veillant au respect des droits de l’Homme.

A la faveur de tous ces efforts, Rabat compte aujourd’hui parmi les pays du Sud pionniers en matière de politiques solidaires dédiées aux migrants, surtout subsahariens. Si aujourd’hui les efforts fournis et les résultats obtenus sont louables, il n’en demeure pas moins que l’heure a sonné pour franchir un nouveau cap dans la gestion migratoire, notamment via des politiques publiques ciblées, visant à développer la situation sociale, mais surtout économique des migrants vivant sous nos cieux. 

D’où l’importance de développer des outils de monitoring dédiés à cette catégorie de la population, à l’instar du Registre National de la Population (RNP) et du Registre Social Unifié (RSU), qui permettent aujourd’hui à l’Etat d’entreprendre des actions sur mesure en faveur de la population marocaine. Lors d’une conférence organisée, mercredi, par le HautCommissariat au Plan (HCP), Ahmed Lahlimi Alami a déclaré que le Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) 2024 compte inclure les migrants, « qu’ils soient en situation légale ou illégale».

Une première étape qui permettra d’avoir une idée plus claire sur le vécu de ces citoyens venus d’ailleurs, mais qu’il faudrait étudier a posteriori de sorte à en sortir une nouvelle stratégie migratoire plus intégrée et plus intégrante. Une stratégie qui servira de modèle pour les autres pays, dans un contexte marqué par la montée du communautarisme et du protectionnisme en Occident.







🔴 Top News