Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Policy Center : les mesures du gouvernement n’ont plus la confiance des marocains


Rédigé par le Jeudi 12 Novembre 2020

L’inquiétude et les craintes de la population marocaine ont largement augmenté depuis la fin du confinement, selon les indications d’une enquête menée par le Policy Center for the New South.



Casablanca – 28 mai 2020. (Ph. FADEL SENNA-AFP).
Casablanca – 28 mai 2020. (Ph. FADEL SENNA-AFP).
Les marocains ont de plus en plus de doutes vis-à-vis des mesures aléatoires prises par le gouvernement pour faire face à la situation épidémiologique dans le Royaume. Voilà du moins ce que révèle l’enquête publié par le Policy Center for the New South, sur la perception, par la population marocaine, de la pandémie COVID-19 et des politiques publiques qui tentent de l’endiguer.

Menée sur 3 vagues de sondage réalisées par IPSOS Maroc en juin, juillet et septembre 2020, l’enquête révèle l’aspect ascendant de l’inquiétude des marocains quant aux répercussions sanitaires et économiques de la pandémie. Le nombre de personnes interrogées est passé de 997 en juin à 1.000 en juillet et à 1.500 personnes sondées en septembre.

Au début de la pandémie, les marocains ont salué les orientations de SM le Roi, données au gouvernement, pour soutenir les populations vulnérables et l’économie nationale, ainsi que les Instructions données aux Forces Armées Royales (FAR) pour épauler les autorités sanitaires. Selon l’étude en question, leur confiance en la gestion de l’épidémie menée par le corps médical et les institutions régaliennes (Police et Gendarmerie) et dans les mesures mises en œuvre pour freiner la propagation du virus, continuait de s’afficher à la fin du confinement. Cependant, la population marocaine a manifesté des craintes, relativement limitées, quant à l’avenir de la situation sanitaire dans le Royaume et aux retombées économiques de l’épidémie.

Cette tendance n’a toutefois pas subsisté dans la période qui va de juin à la deuxième semaine de septembre, pendant laquelle les doutes sur l’efficacité des mesures prises par le gouvernement et l’inquiétude face à l’avenir, ont augmenté. En effet, le taux de satisfaction des marocains a baissé de 81% à 67% puis a considérablement chuté à 39% en septembre.

Au regard de l’action du Chef du gouvernement, 18% des personnes sondées éprouvent « énormément de colère » et 13% de la « peur ». En ce qui concerne la gestion du dossier de la COVD-19 par les élus, une proportion de 32% des personnes interrogées, s’est déclarée « pas du tout satisfaite », alors que 31% ne sont « plutôt pas satisfaits ».

En outre, 26% des personnes interrogées pensent que les mesures prises par le gouvernement pour protéger la santé des Marocains sont « vraiment insuffisantes », et 6% les trouvent «vraiment exagérées». L’enquête qui s’inscrit dans le cadre du programme de recherche « Attitudes Towards Covid-19 », a pour but de comparer les données recueillies dans 8 pays européens, 7 pays africains dont le Maroc, ainsi que le Brésil, le Canada, les Etats-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.
 
Il convient de noter que l’évolution de la perception de la pandémie par les marocains, se retrouve également dans d’autres pays, et ce, en raison des effets de la deuxième vague de la pandémie. Une pandémie qui persiste et fait de plus en plus sentir ses effets sanitaires, économiques, psychologiques et sociaux.