Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Observatoire des droits de l'homme de Catalogne : le Maroc a défendu "son unité territoriale"


Rédigé par S.K. le Mercredi 18 Novembre 2020

Comme chaque pays souverain, le Maroc a défendu son « unité territoriale » en mettant fin aux provocations des milices du polisario qui bloquaient le passage d'El Guerguarat, a souligné aujourd'hui l’Observatoire des droits de l'homme de Catalogne.



Observatoire des droits de l'homme de Catalogne : le Maroc a défendu "son unité territoriale"
Les milices du polisario, qui se sont introduits dans la zone d’El Guerguarat depuis le 21 octobre dernier, perpétraient des actes de « provocations et de menaces en violation du droit national et international », a affirmé le président de l’Observatoire, Ricard Checa, soulignant que cette situation « mettait en danger la population locale et les échanges commerciaux ».

« Indépendamment des idéologies politiques, le rôle des forces de l'État de chaque pays, et dans ce cas du Maroc, est de défendre l'unité territoriale face à une attaque ou une menace », a-t-il relevé.

La tentative de bloquer la libre circulation des personnes et des biens dans la zone d’El Guerguarat entre le Maroc et la Mauritanie est « inacceptable », a martelé le président de l’Observatoire des droits de l'homme de Catalogne, précisant que « le Maroc s'est défendu, après des semaines de retenue et de sagesse, contre une provocation qui n'avait pour but que de faire du mal ».

M. Checa a mis l’accent sur "le rôle de l’ONU tant au niveau diplomatique qu'au niveau politique (…) pour veiller à ce que le droit, les conventions internationales et la paix soient respectés». « Il ne faut pas donner naissance à des guérillas imaginatives qui tentent de porter atteinte aux pays à différents niveaux, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur », a-t-il insisté, dénonçant les actes de vandalisme provoqués par des forcenés du polisario devant le Consulat général du Maroc à Valence.

Le moment est venu pour mettre fin aux provocations des milices du polisario sur le territoire espagnol. L’Espagne doit agir de manière ferme contre ces guérillas», a estimé le président de l’Observatoire des droits de l'homme de Catalogne.

(Avec MAP)