Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

OTAN : Washington va retirer près de 12.000 militaires d’Allemagne


le Vendredi 31 Juillet 2020

Trump veut faire passer Berlin à la caisse, à défaut, il retire 12.000 GI’s des bases allemandes. Une mesure présentée punitive avant d’être «stratégique».



OTAN : Washington va retirer près de 12.000 militaires d’Allemagne
Le chef du Pentagone, Mark Esper, a annoncé mercredi le retrait de quelque 12.000 troupes d›Allemagne, présentant ce projet comme nécessaire stratégiquement, pour être aussitôt contredit par le président Donald Trump qui s›est dit prêt à revenir sur la décision si l›Allemagne augmentait sa contribution financière à l’Otan.

Des quelque 34.500 militaires actuellement déployés en Allemagne, environ 6.400 seront rapatriés aux Etats-Unis tandis que les 5.600 autres seront repositionnés dans d›autres pays de l›Otan, notamment la Belgique et l’Italie, a indiqué le ministre américain de la Défense au cours d›une conférence de presse.

Esper a assuré que l›objectif était stratégique, notamment à titre de dissuasion envers la Russie, mais quelques minutes à peine après sa conférence de presse au Pentagone, Donald Trump a expliqué que ce retrait était dû au refus de l›Allemagne de «payer plus».

«On en a marre d›être des pigeons», a déclaré depuis la Maison Blanche le milliardaire républicain. «Nous réduisons nos forces parce qu›ils ne paient pas. C’est très simple». Trump a laissé entendre que ce plan pourrait être revu. «S›ils commençaient à payer leurs factures, je réfléchirais».

Berlin a cependant accueilli ces annonces de façon flegmatique. «Le gouvernement fédéral allemand prend note de cette décision et en coordonnera étroitement la mise en œuvre avec les Etats régionaux, le gouvernement américain et au sein de l›Otan», ont indiqué dans un communiqué commun les ministères allemands des Affaires étrangères et de la Défense.

Le coordinateur du gouvernement fédéral allemand pour la coopération transatlantique, Peter Beyer, a critiqué mercredi le projet du président américain Donald Trump de retirer d›Allemagne des soldats américains. 

«Aucun sens géopolitique»

Une réduction des effectifs militaires américains n›est «pas dans l›intérêt sécuritaire de l›Allemagne ou de l›Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN)», a annoncé Beyer sur Twitter. 

Ce projet n›aura «aucun sens géopolitique» non plus pour les Etats-Unis, a-t-il indiqué.

 Beyer a aussi dénoncé la manière dont a été communiqué le retrait des troupes américaines. «Dans un sens négatif, il est tout à fait inédit que le gouvernement allemand découvre ce projet de retrait dans les journaux», a déclaré mercredi Beyer à l›Agence de presse allemande. «Nous avons ensuite été dans le flou pendant une semaine, il n›y a eu aucune information supplémentaire bien que le gouvernement allemand ait tenté d›en savoir plus par toutes les sources possibles», a-t-il précisé. 

Beyer a tenu ces propos avant l›annonce par le ministre américain de la Défense Mark Esper du retrait d›Allemagne de 11.900 soldats. 

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 15:50 Covid-19 : Trump promet un vaccin dès octobre

Vendredi 18 Septembre 2020 - 15:37 Mali : La CEDEAO menace d’un «embargo total»