Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Nouvelle souche du Covid : Une deuxième saison pandémique n’est pas exclue


Rédigé par Hajar LEBABI le Mardi 22 Décembre 2020

Alors que le Maroc se prépare à entamer sa campagne de vaccination, de nouvelles craintes surgissent après l’apparition, en Angleterre, d’une nouvelle souche du Coronavirus.



Nouvelle souche du Covid : Une deuxième saison pandémique n’est pas exclue
A la veille de la campagne de vaccination qui se prépare dans le Royaume, la communauté internationale est encore une fois bouleversée par l’apparition d’une nouvelle souche du Covid suite à une mutation en Angleterre. Une nouvelle qui soulève de nombreuses interrogations quant à l’efficacité du vaccin et à la reproduction d’une nouvelle crise pandémique.

A l’instar de plusieurs pays, le Maroc a décidé, dimanche, de suspendre tous les déplacements en provenance du sol britannique. La décision du Royaume intervient dans la foulée des mesures similaires prises par la France, la Belgique, les Pays-Bas, l’Italie, l’Allemagne, le Luxembourg, l’Irlande ou encore Israël qui interdit l’entrée des visiteurs non seulement du Royaume-Uni, mais également du Danemark et de l’Afrique du Sud. Cela dit, le conseiller scientifique du gouvernement britannique, Patrick Vallance, avait indiqué, samedi, que cette variante serait apparue mi-septembre à Londres ou dans le Kent (Sud-Est).

L’information «sur cette nouvelle souche est très préoccupante», selon le Pr Peter Openshaw, immunologiste à l’Imperial College de Londres, cité par Science Media Centre. Notamment parce qu’«elle semble de 40% à 70% plus transmissible». 

Vaccination : la nouvelle variante n’a pas d’impact 
La nouvelle souche du virus est «hors de contrôle», a reconnu le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, justifiant ainsi un reconfinement de Londres et d’une partie de l’Angleterre. «Ce sera très difficile de la garder sous contrôle jusqu’à ce qu’un vaccin soit largement diffusé».

Ainsi, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a appelé ses membres en Europe à renforcer leurs contrôles. Hors du territoire britannique, une poignée de cas ont été rapportés au Danemark, aux Pays-Bas, en Italie et en Australie. Les experts de l’Union Européenne sont toutefois arrivés à la conclusion que les vaccins actuels contre le Covid-19 restaient efficaces face à cette nouvelle souche, a annoncé le gouvernement allemand. «D’après tout ce que nous savons à l’heure qu’il est et à la suite d’entretiens qui ont eu lieu entre les experts des autorités européennes», la nouvelle variante «n’a pas d’impact sur les vaccins» qui restent «tout aussi efficaces», a déclaré à la télévision le ministre de la Santé Jens Spahn, dont le pays assure la présidence tournante de l’UE. Les jeunes encore plus à risque Une nouvelle variante du Coronavirus a été détectée en Afrique du Sud également. Chose qui explique la rapidité des transmissions de cette seconde vague qui touche également des patients plus jeunes.

Cette variante 501.V2 du virus a été identifiée par des chercheurs sudafricains et signalée à l’OMS, a annoncé le ministre Zwelini Mkhize, dans un communiqué.

Cette équipe de chercheurs a séquencé des centaines d’échantillons de tout le pays depuis le début de la pandémie en mars. Ils ont remarqué qu’une variante particulière domine les résultats de ces deux derniers mois. 

Par ailleurs, des médecins sud-africains ont noté une évolution du paysage épidémiologique, notamment avec davantage de patients plus jeunes, sans comorbidités, qui développent des formes graves de la maladie.

Repères
Les USA suivent de près le nouveau virus
Les États-Unis ont indiqué, dimanche, surveiller la nouvelle variante du Covid-19 qui a été détectée au Royaume-Uni, ajoutant qu’il n’était pas clair si la nouvelle souche se trouvait sur le territoire américain. «Nous ne savons pas encore. Nous sommes, bien sûr, en train d’examiner très attentivement cette question», a déclaré le directeur du programme américain de vaccination Covid-19, le docteur Moncef Slaoui, sur CNN. Il est «très peu probable» que la nouvelle souche du Covid-19, qui est apparue au Royaume-Uni, puisse échapper à l’immunité vaccinale, a déclaré Moncef Slaoui, le scientifique d’origine marocaine à la tête de l’opération Warp Speed.
Un Noël décalé ?
L’Italie, durement touchée également par cette nouvelle souche, va se reconfiner pour les fêtes à partir de lundi. La Suisse est, quant à elle, devenue, samedi, le premier pays d’Europe continentale à autoriser un vaccin contre le Covid-19, le Pfizer/BioNTech. Une décision prise après le feu vert donné au même vaccin par plus de 15 autres pays, dont les Etats-Unis, le Canada, l’Arabie Saoudite, le Bahrein, le Royaume-Uni, la Jordanie, Singapour et le Mexique.