Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Nouveau pic à New York, craintes en Californie

Etats-Unis/Covid-19

le Jeudi 26 Mars 2020

Hausse rapide et brutale de l’épidémie à New York, la Californie s’attend au pire et, enfin, un accord sur 2 milliards $ de soutien.



Nouveau pic à New York, craintes en Californie
L’Etat de New York a de nouveau subi mardi une hausse rapide et brutale du nombre de cas de contamination au coronavirus, alors que les autorités de Californie craignent d’être confrontées à la prochaine vague majeure de l’épidémie.

Dans la ville de New York, où vivent plus de 8 millions d’habitants, les autorités sanitaires tentent de trouver des lits d’hôpital pour le nombre croissant de patients infectés par le virus. L’Etat compte 25.600 cas confirmés et 210 décès.

La Maison Blanche a conseillé à toute personne ayant visité ou quitté New York de se placer en confinement pendant 14 jours.Le nombre de contaminations double, désormais, tous les trois jours à New York et le pire pourrait être à prévoir dans deux à trois semaines, a déclaré le gouverneur de New York, Andrew Cuomo.

La Californie compte 51 décès et 2.200 cas de contamination. Le gouverneur de l’Etat, Gavin Newsom, a déclaré que la moitié des patients infectés avaient entre 18 et 49 ans, appelant tout le monde à prendre la situation au «sérieux».

À l’échelle nationale, plus de 53.000 cas de contaminations et 720 décès ont été recensés. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Etats-Unis pourraient devenir le principal foyer de la pandémie dans le monde.

Accord sur un plan de soutien de $2.000 mds

L’administration américaine et les sénateurs sont parvenus à un compromis sur un plan de soutien à l’économie américaine de 2.000 milliards de dollars (1.842 milliards d’euros) face à la pandémie de coronavirus, a annoncé, tôt mercredi, le conseiller à la Maison blanche, Eric Ueland.

«Nous avons un accord», a-t-ildit à la presse à l’issue de plusieurs jours de négociations au sujet de ce plan visant à atténuer les conséquences économiques de la crise sanitaire en cours.

Le texte ne sera disponible que plus tard dans la journée.

Le compromis devrait notamment prévoir des aides financières directes pour les Américains, via l’envoi à des millions de foyers de chèques d’un montant qui pourrait atteindre les 3.000 dollars (coût total: 500 milliards de dollars). Des crédits seraient parallèlement mis à disposition des PME (350 milliards), 250 milliards de dollars iraient à des mesures d’aides aux chômeurs et au moins 75 milliards aux hôpitaux.

Le coronavirus a fait 720 morts et contaminé plus de 53.000 personnes aux Etats-Unis, qui, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), pourraient devenir le principal foyer de la pandémie dans le monde.

La Bourse de Tokyo décolle

Très dynamique dès l’ouverture des échanges mercredi, la Bourse de Tokyo a accéléré au fil de la séance pour terminer sur un nouveau gain spectaculaire, dans la foulée de l’accord aux Etats-Unis sur un plan de relance titanesque.

L’indice vedette Nikkei a fini sur un bond de 8,04% à 19.546,63 points (+1.454,28 points), sa plus forte hausse en pourcentage depuis octobre 2008, et alors qu’il avait déjà bondi de plus de 7% la veille.

L’indice élargi Topix a, quant à lui, décollé de 6,87% à 1.424,62 points mercredi.

Confiante sur la perspective imminente d’un accord, la Bourse de New York avait déjà fini sur des gains historiques mardi, son principal indice, le Dow Jones, connaissant sa plus forte hausse en une séance depuis 1933.

Après des jours d’âpres discussions, le Sénat américain et la Maison Blanche sont parvenus à un accord dans la nuit de mardi à mercredi sur un plan historique de 2.000 milliards de dollars pour relancer l’économie américaine, durement touchée par la pandémie de coronavirus.

  



Dans la même rubrique :
< >