Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Nocivité des pastèques : malgré le démenti de l’ONSSA les rumeurs s’intensifient !


Rédigé par la rédaction le Samedi 29 Mai 2021

La rumeur sur la nocivité des pastèques continue à faire des ravages trois semaines après le démenti catégorique de l’ONSSA. Celle-ci nous affirme que la pastèque marocaine est conforme aux normes de sécurité sanitaire des aliments.



Nocivité des pastèques : malgré le démenti de l’ONSSA les rumeurs s’intensifient !
Des messages laissant croire que la culture de la pastèque marocaine se fait avec des semences génétiquement modifiées, causant l’empoisonnement de plusieurs personnes, continuent de se propager sur les réseaux sociaux comme une trainée de poudre, et ce, malgré le démenti diffusé en début du mois courant par l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA). Contacté par nos soin, ce dernier nous affirme que les analyses  de laboratoire effectuées récemment par l'Office ont révélé la conformité de la pastèque marocaine aux normes de sécurité sanitaire des aliments, comme annoncé précédemment, soulignant qu’il n’y a rien de nouveau à ce sujet.

Dans un communiqué publié le 8 mai, l’ONSSA a indiqué que les résultats des échantillons analysés dans le cadre du plan de surveillance et de contrôle de la pastèque durant la campagne en cours (année 2021) ont révélé l’absence de contaminants dans ce fruit, à savoir les résidus des pesticides, des métaux lourds (plomb et cadmium) et des bactéries (salmonelles et coliformes).   

Le gendarme de la sécurité alimentaire a également précisé que les semences importées sont soumises à un contrôle technique et phytosanitaire systématique aux postes d'inspection frontaliers pour s'assurer de leur conformité aux normes et aux spécifications en vigueur au niveau national avant d’autoriser leur admission pour leur commercialisation.  
Il est à rappeler que l’utilisation de variétés génétiquement modifiées est interdite pour toutes  les cultures au Maroc. En effet, pour chaque importation de semences, les opérateurs doivent disposer d’une autorisation préalable d’importation des semences délivrée par l’ONSSA. En plus, l’ONSSA exige aux importateurs des variétés végétales (dont les semences) de présenter, à chaque importation, une attestation délivrée par l'obtenteur du pays d’origine, justifiant qu’elles ne sont pas génétiquement modifiées.  

De même, toute variété végétale (y compris les semences) destinée à la commercialisation au niveau national doit être préalablement inscrite au catalogue officiel des variétés cultivables au Maroc après avoir rempli toutes les conditions nécessaires.