L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Nizar Baraka met en avant les projets hydrauliques structurants à Dakhla


Rédigé par L'Opinion avec MAP Mercredi 22 Novembre 2023

L'Agence du bassin hydraulique de Sakia El Hamra et Oued Eddahab a tenu, lundi à Dakhla, son Conseil d'Administration au titre des années 2022 et 2023.



Présidée par le secrétaire général du ministère de l’Equipement et de l’Eau, Al Mostapha Fares, en présence notamment du secrétaire général de la wilaya de Dakhla-Oued Eddahab, du secrétaire général de la province d'Aousserd et des élus, cette rencontre a été consacrée à l’examen du bilan des actions de ladite Agence au titre des années 2022 et 2023, ainsi que son budget et son programme d’action au titre des années 2023 et 2024.
 
Dans une allocution lue au nom du ministre de l'Equipement et de l'Eau, Nizar Baraka, le secrétaire général de ce département, M. Fares a rappelé que l'année écoulée a été marquée, au niveau du bassin hydraulique de Sakia El Hamra- Oued Eddahab par la réalisation de nombreux projets hydrauliques structurants, citant à cet égard la poursuite des travaux de réaménagement du barrage Sakia El Hamra, endommagé par les inondations de 2016, dont le taux d’avancement des travaux a atteint 70%.
 
Le ministre s'est également félicité de la mise en service récemment de la station de dessalement de l’eau de mer au poste frontalier EL Guerguarate, à l’occasion du 48éme anniversaire de la Marche Verte, faisant savoir que les travaux sont cours concernant l’extension de la station de dessalement de l'eau de mer à Laâyoune, et celle du centre Amgriou.
 
Il s’agit aussi, a-t-il poursuivi, de la poursuite des travaux du projet intégré de dessalement de l'eau de mer dans la ville de Dakhla et de l'exploration des eaux souterraines à travers la réalisation des forages d'exploration, afin d’assurer l’approvisionnement en eau potable.
 
M. Baraka a aussi noté que le bassin hydraulique de Sakia El Hamra et Oued Eddahab a fait l'objet de la réalisation d’un bon nombre d'études, en l’occurrence celles relatives aux contrats de gestion participative des ressources en eau souterraines et au réseau de suivi quantitatif à distance des nappes souterraines.
 
Le bassin de Sakia El Hamra et Oued Eddahab a connu durant l'année hydrologique 2021-2022, un déficit significatif au niveau des précipitations de l’ordre de 43%, ce qui a impacté négativement le niveau des nappes souterraines, a-t-il enchainé, précisant que ce déficit a persisté durant l’année hydrologique 2022-2023, pour atteindre 46% par rapport à la moyenne annuelle.
 
Dans l’objectif d’anticiper les conséquences de cette situation, a avancé M. Baraka, le gouvernement se penche sur la mise en œuvre de nombreux projets structurants au niveau du bassin de Sakia El Hamra et Oued Eddahab.
 
Il s’agit notamment de l’extension de la station de dessalement de l’eau de mer de Tarfaya et de la station de déminéralisation des eaux saumâtres d’El Ouatia et de Tan Tan, la poursuite des efforts dans le domaine de l'exploration des nappes souterraines et l’équipement de forages, afin de mobiliser des ressources en eau supplémentaires et leur mobilisation pour répondre au déficit hydrique conjoncturel notamment dans les zones rurales.
 
Parmi ces projets structurants figurent également la réalisation des petits barrages et barrages collinaires selon les propositions des comités régionaux présidés par les Walis et la réalisation des projets de réutilisation des eaux usées traitées des villes de Dakhla et Laâyoune pour l'arrosage des espaces verts, afin de réduire la pression sur les eaux conventionnelles.
 
Dans le cadre de la poursuite de la gestion rationnelle des eaux souterraines et leur préservation de la surexploitation afin d’assurer leur durabilité, M. Baraka a relevé que l'Agence du bassin a élaboré un contrat de gestion participative des ressources en eau pour la nappe de Dakhla, en coordination avec toutes les parties prenantes, faisant savoir qu’un contrat similaire relatif à la gestion participative de la nappe de Foum El Oued est en cours d'élaboration dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra.
 
Rappelant la situation climatique exceptionnelle au Maroc, notamment dans ce bassin impacté par de faibles précipitations au cours de ces dernières années, M. Baraka a affirmé que le gouvernement œuvre à tous les niveaux pour traiter la problématique de l'eau dans toutes ses dimensions et avec le sérieux nécessaire, eu égard à sa place stratégique pour tous les secteurs et en tant que pilier fondamental du développement économique et social que connait le Royaume.
 
En outre, le ministre a mis en lumière les grandes réalisations du Maroc dans le domaine de l’eau, grâce à l’adoption et la mise en œuvre de la politique de l’eau clairvoyante, faisant état désormais d'un patrimoine hydraulique composé de 153 grands barrages d'une capacité totale de 20 milliards de m3, de 141 petits barrages pour accompagner et soutenir le développement local et de 17 ouvrages de transfert d'eau entre et à l'intérieur des bassins.
 
Il a également souligné que les travaux se poursuivent au niveau des chantiers de construction de 18 grands barrages d'une capacité totale d'environ 5,7 milliards de m3, en plus de petits barrages en cours de réalisation, ajoutant que 14 stations de dessalement d'eau de mer ont été réalisées, en plus de 158 stations de traitement des eaux usées afin de diversifier les sources d’approvisionnement en eau.
 
A cette occasion, le Plan d’aménagement intégré des ressources en eau du bassin de Sakia El Hamra et Oued Eddahab a été adopté.
 
En outre, neuf projets de conventions de partenariat et de coopération dans le domaine de l’eau, ont été approuvés portant notamment sur le développement de l’offre en eau, la mobilisation des ressources en eau, le traitement des eaux usées, la protection contre les inondations et la météorologie, ainsi que le partenariat avec des établissements universitaires.








🔴 Top News