Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Nasser Bourita annonce la visite d’Anthony Blinken au Maroc en mai prochain


Rédigé par Anass Machloukh le Mardi 8 Mars 2022

A l’occasion de la visite de la Secrétaire d'État adjointe des États-Unis, Wendy Sherman, le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annoncé la visite du Chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken au Maroc au mois de mai prochain.




En visite au Maroc, la secrétaire d'État adjointe des États-Unis, Wendy Sherman, est venue porter un message de soutien de son pays au Maroc dans le dossier du Sahara. Ce n’est pas l’unique annonce faite à l’occasion de cette visite. Lors de la conférence de presse tenue ce mardi à l’issue de son entrevue avec la diplomate américaine, le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annoncé que le Secrétaire d’Etat, Antony Blinken, va effectuer une visite officielle au Maroc au mois de mai prochain. Une visite durant laquelle le Secrétaire d’Etat présidera une réunion de la coalition internationale contre Daech.  

Le Chef de la diplomatie marocaine a évoqué d’autres sommets de haut niveau qui auront lieu au Maroc. En juillet prochain, il est prévu que Marrakech abrite le forum économique Etats-Unis-Afrique, selon M. Bourita, qui a souligné, lors de son allocution, l’importance du dialogue permanent entre le Maroc et les USA concernant les différentes affaires économiques et celles liées aux droits de l’homme. 

Bourita n’a pas manqué lors de la conférence de presse de louer Wendy Sherman, et  son engagement personnel en faveur du rapprochement entre le Maroc et les Etats unis et la promotion de la coopération bilatérale. La diplomate américaine est perçue comme un fervent allié du Royaume au sein du département d’Etat. 

La rencontre entre les deux diplomates a été l'occasion d'échanger les points de vue sur les affaires régionales, dont la guerre en Ukraine.  Bien que les responsables ont indiqué que les deux pays partagent des intérêts communs en ce qui concerne les défis de sécurité, Rabat et Washington ont des positions différentes sur le conflit russo-ukrainien. La Secrétaire d'État adjointe n’a pas manqué, lors de son allocution, de pourfendre la Russie, en lui attribuant la responsabilité de la guerre. Pour sa part, Nasser Bourita a tenu à rappeler la position neutre du Maroc telle que formulée dans le communiqué du 26 février.

Le Royaume n’a pas participé au vote de la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies qui a condamné la Russie en l’appelant à mettre fin à la guerre. Le Maroc a réitéré son attachement “au principe de non recours à la force pour le règlement des différends entre Etats et encourage toutes les initiatives et actions favorisant un règlement pacifique des conflits”.