Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Ministère de la Santé : Un plan pour les vulnérables au vaccin


Rédigé par Achraf EL OUAD le Jeudi 28 Octobre 2021

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale prendra les mesures nécessaires pour éviter toute complication due à la vaccination d’une catégorie dite vulnérable.



Ministère de la Santé : Un plan pour les vulnérables au vaccin
La polémique sur l'administration du vaccin aux personnes allergiques s'est amplifiée après la décision d'imposer le « Pass sanitaire » dans les espaces publics. De ce fait, le ministère de la Santé et de la Protection sociale a décidé de permettre l’accès à la vaccination contre le Covid-19 pour ceux qui souffrent d'allergies ou  de maladies les empêchant de se faire vacciner, et ce selon un régime particulier qui impose leur mise sous observation médicale dans des hôpitaux qui disposent obligatoirement de services de réanimation en prévision de toute urgence ou complications de santé.

Selon certaines sources, une réunion s'est tenue au niveau de la Direction de l'épidémiologie et a abouti à la nécessité de se lancer dans un processus de vaccination des personnes allergiques et de créer deux types de cellules pour suivre cette affaire.

Les mêmes sources nous ont confirmé que la première cellule sera opérationnelle au niveau des hôpitaux où des services de réanimation sont disponibles, tels que les hôpitaux régionaux et universitaires, et qu'elle recevra ces cas particuliers. Cette cellule, ayant pour mission principale l’observation médicale et le suivi des personnes concernées pendant une demi-journée après la vaccination afin d’éviter toute sorte de complications, se composera d’un médecin de réanimation, d’un anesthésiste, d’un médecin urgentiste, d’infirmières et de personnes chargées de la vaccination.

Quant à la deuxième cellule, elle sera placée au niveau des délégations régionales et sera chargée de délivrer les certificats pour les cas critiques nécessitant une exonération totale de la vaccination.