L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Meurtre de Badr : Les leçons du procès de “oulad lafchouch”


Rédigé par Anass MACHLOUKH le Mercredi 17 Avril 2024



Meurtre de Badr : Les leçons du procès de “oulad lafchouch”
Après un procès ultra médiatisé, l’affaire du meurtre du jeune Badr, assassiné froidement de la plus cruelle des façons en août 2023, a connu son dénouement. Mardi, l’accusé principal a été condamné à la peine capitale. Ses complices n’ont pas échappé au châtiment en écopant de lourdes peines de prison ferme.
 
Ce verdict rend non seulement justice à la famille de la victime, mais il apaise également la colère des milliers de marocains qui ont été bouleversés par la fin tragique de Badr, réclamant pendant plusieurs mois dans les médias et surtout sur les réseaux sociaux que justice soit rendue à la famille du défunt.
 
Jeune homme brillant, Doctorant, Badr a été tué alors qu’il était promis à un avenir radieux au Canada où il comptait aller poursuivre ses études. Il ne fut pas seulement la victime de son bourreau mais, surtout, celle d’un état d’esprit, hélas, largement répandu dans notre société et incarné par ces pseudos-puissants et ces “oulad lafchouch” qui se croient au-dessus des lois au point d’être investis d’un inique “permis de tuer”.
 
Mais maintenant, la condamnation sévère du meurtrier de Badr à travers son effet d’exemplarité est un message clair qui brise le bouclier d'impunité dont pensaient bénéficier certains privilégiés. L’autre leçon à retenir de cette affaire, c’est la célérité remarquable dont a fait preuve la machine judiciaire pour appliquer le droit.
 
Mais la principale leçon reste bien évidemment celle concernant le rôle des médias en tant que garde-fous contre le risque de dérives judiciaires. Sans les projecteurs de la presse et des médias électroniques, le risque de pressions et d’interventions externes devient grand et peut en effet influer de manière directe sur le dénouement d’un procès, dans le fond comme dans la forme. En attestent les témoignages sur des affaires manipulées ou arrangées en sourdine grâce à l’entrisme de leurs protagonistes qui sont malheureusement légion.
 
Toutefois et au même titre que la justice qui est censée être aveugle et équitable pour ne s’en tenir qu’aux preuves et faits contenus dans le dossier d’accusation, ce pouvoir de pression des médias qui est à double tranchant doit lui aussi être tempéré et canalisé, en vue de garantir à tous les justiciables, qu’ils soient victimes ou accusés, de jouir de leurs droits.
 
Anass MACHLOUKH 



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News