L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Mellilia ou l’horreur du Hrig violent


Rédigé par Majd EL ATOUABI le Lundi 27 Juin 2022



Mellilia ou l’horreur du Hrig violent
Le drame survenu vendredi matin aux portes de Mellilia, lorsqu’environ 2000 assaillants issus pour la plupart de pays frères et amis ont tenté de forcer le passage vers cette ville marocaine en usant d’une extrême violence, nous interpelle tous de par sa gravité et ses nombreux impacts dont on n’a pas fini de compter les pertes et profits sur l’image de marque de notre pays et ses intérêts géostratégiques. Le bilan lourd et insupportable de 23 morts, qui risque de s’aggraver, ne doit pas nous empêcher d’analyser froidement les tenants et aboutissants de cette déplorable affaire, une fois l’émotion retombée.

Loin de toute volonté de dédouaner nos forces de l’ordre dont l’intervention est sujette actuellement à enquête, il importe de relever, comme en témoignent les quelques vidéos et images diffusées sur les réseaux sociaux, que l’assaut de vendredi, qui n’est nullement inédit, se distingue des précédents par sa nature foncièrement violente, voire malveillante. Armés de gourdins, de barres de métal et d’armes blanches, beaucoup d’assaillants semblaient cette fois-ci résolus à franchir les supposées barrières infranchissables de Mellilia, quitte à en découdre avec les divers corps sécuritaires déployés pour surveiller ce point de passage problématique pour notre pays, car situé sur la ligne de front de la lutte contre diverses formes de trafics, dont celui des êtres humains.

La riposte, musclée certes mais nullement disproportionnée puisqu’à l’écriture de ces lignes aucune preuve visuelle ou médico-légale n’atteste de l’usage de moyens de dissuasion dits létaux, comme des armes à feu par exemple, a permis de contenir l’assaut. Elle n’a en revanche pas pu empêcher la mort tragique de 23 migrants dont la plupart ont succombé suite à des bousculades et des chutes mortelles du haut des très surélevés grillages métalliques érigés par les autorités espagnoles. Les jours qui viennent nous diront s’il y a eu ou non abus et si nos militaires et nos policiers avaient le choix d’autres procédés que ceux déployés vendredi.

Mais force est de regretter que tant que nos frontières de l’Est resteront perméables à l’infiltration de milliers de candidats à l’immigration illégale sous l’oeil complice du régime algérien qui tente aujourd’hui de récupérer la mort de pauvres âmes en détresse pour noircir l’image de notre pays, ce drame ne sera sûrement pas le dernier. L’assaut qui a failli se reproduire à Sebta au lendemain de celui de Mellilia selon le même modus operandi, avant d’être avorté par la police marocaine qui a réussi à l’anticiper, en donne la parfaite illustration. Son évitement rappelle que la dissuasion et l’entretien de l’image d’imperméabilité de notre territoire restent les meilleurs boucliers contre la tentation de l’immigration clandestine ou par effraction, ainsi que contre les chants de sirènes des trafiquants d’êtres humains.

Cette lutte dont on aurait aimé se passer a un coût financier et humain considérable que le Maroc supporte aujourd’hui en grande partie. Nos autorités doivent veiller autant que possible à ce qu’elle reste respectueuse de la dignité humaine. Les images de violence et d’infinie détresse qu’elle charrie ne seront, elles, jamais «Instagrammables» et heurteront légitimement les âmes sensibles. Mais c’est une lutte inévitable.




Majd EL ATOUABI



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Août 2022 - 16:29 La rigueur pour résister aux catastrophes

Dimanche 14 Août 2022 - 15:39 L’ombre des palmiers n’est qu’un mirage






🔴 Top News