Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes


Rédigé par Achraf EL OUAD le Jeudi 23 Septembre 2021

Les troupes marocaines et américaines terminent du 13 au 24 septembre une série d’exercices d'entraînement intensifs conjoints qui a duré 30 jours près de la ville de Ksar Sghir.



''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes
Dans le cadre du partenariat entre les Forces Armées Royales (FAR) et les Forces Armées Américaines, Garde nationale de l’Utah, un exercice combiné de gestion des catastrophes se déroule du 13 au 24 septembre à l’Unité de secours et de sauvetage des FAR.

Appelé « Maroc-Mantlet », l'exercice de conclusion se concentre sur le perfectionnement des compétences des troupes en cas de catastrophe et de gestion des explosifs et a pour but l’échange d’expertise et d’expérience en matière d’entraînement pratique relatif aux feux industriels, au sauvetage inondation, au déblaiement et à la défense NRBC.  Cet exercice implique des membres de la Garde nationale américaine de l'Utah, des troupes des Forces armées royales marocaines (FAR) et un certain nombre d'agences civiles marocaines.

L'exercice représente une occasion de mettre davantage en évidence la coopération militaire continue entre le Maroc et les États-Unis. « Nous travaillons toujours en étroite collaboration avec nos partenaires marocains pour faire face à un éventail de menaces possibles, y compris les catastrophes naturelles ou les accidents industriels, ainsi que les problèmes de sécurité conventionnelle »,  a déclaré le général de division américain Michael J. Turley ajoutant que « c’est l’occasion pour nous de développer nos capacités, d’encourager les Marocains et de les aider dans l’entraînement, ce qui leur permet de mettre en pratique leur leadership non seulement au Maghreb ou dans le continent africain, mais également dans la région méditerranéenne ».

Des observateurs militaires de plusieurs pays dont la Tunisie, la France, Djibouti, la Jordanie, la Mauritanie, le Qatar, l'Arabie saoudite et le Sénégal ont également pris part aux exercices. L'événement se terminera le vendredi 25 septembre par une manifestation à grande échelle à Kénitra pour les hauts responsables des Armées américaine et marocaine. Dirigée par le ministère américain de la Défense, la formation à l'action humanitaire contre les mines et à l'élimination des explosifs et munitions (HMA-EOD) impliquera les forces marocaines ainsi que le personnel de la marine et de l'armée américaines.

En effet, le Maroc et les États-Unis continuent de partager une relation militaire étroite qui comprend plus de 100 opérations d'entraînement militaire conjointes annuellement. Le programme annuel d'exercices African Lion est le point culminant de cette relation et est le plus grand exercice militaire annuel en Afrique. De plus, les deux pays commémoreront également la fin d'un programme de six ans sur l'amélioration de la réponse aux menaces relatives aux armes nucléaires, radiologiques, bactériologiques et chimiques.