L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal




Actu Maroc

Maroc-Israël : Tel Aviv souhaite porter les échanges commerciaux bilatéraux à 500 millions de dollars


Rédigé par Hiba Chaker le Lundi 21 Février 2022

La promotion de la coopération économique, financière et industrielle entre le Maroc et Israël a été au centre des discussions, lundi à Rabat, entre Orna Barbivay, la ministre de l’Économie et de l’Industrie d’Israël, et ses homologues marocains Nadia Fettah Alaoui et Ryad Mezzour, respectivement ministres de l’Economie et de l’Industrie. Rabat et Tel-Aviv ambitionnent de promouvoir leurs échanges commerciaux à des niveaux sans précédent.



Le ministre marocain de l'Industrie et du Commerce Ryad Mezzour serre la main de la ministre israélienne de l'Economie Orna Barbivai après la signature d'un accord commercial entre les deux pays à Rabat, le 21 février 2022. Crédit: Fadel Senna / AFP
Le ministre marocain de l'Industrie et du Commerce Ryad Mezzour serre la main de la ministre israélienne de l'Economie Orna Barbivai après la signature d'un accord commercial entre les deux pays à Rabat, le 21 février 2022. Crédit: Fadel Senna / AFP
Cela fait plus d’un an que le Maroc et Israël ont repris officiellement leurs relations diplomatiques et posé les jalons d’une nouvelle ère dans les relations entre les deux pays, dont le commerce et le business sont la pierre angulaire. A l’occasion de sa visite au Maroc, la ministre israélienne a eu, ce lundi, une première rencontre avec son homologue marocaine, Nadia Fatah Alaoui, en présence du ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa. La ministre marocaine a salué les progrès réalisés dans la mise en place des instruments de coopération économique entre le Maroc et Israël, conformément au Mémorandum d’entente signé entre les deux pays le 22 décembre 2020. La ministre a souligné, à cet égard, l’importance des accords en cours de négociation entre les ministères des Finances marocain et israélien, notamment dans les domaines de la promotion des investissements, de la fiscalité et de la coopération douanière. Lesquels accords devraient contribuer à la promotion de la coopération économique et financière entre les deux pays. Nadia Fettah Alaoui est revenue, par ailleurs, sur le potentiel important de développement des relations d’investissement entre le Maroc et Israël. A cet égard, elle a fait part de sa disposition à œuvrer, conjointement avec Mme Barbivay, en vue de promouvoir les relations d’affaires entre les opérateurs économiques des deux pays et d’explorer les opportunités d’investissement qu’offre le Maroc, de par sa position géographique exceptionnelle et la diversité de ses ressorts de croissance. Pour sa part, Mme Barbivay s’est félicitée de l’évolution constante des relations bilatérales entre le Maroc et Israël. Aussi, elle a réaffirmé la volonté du gouvernement israélien de bâtir un socle de partenariat stratégique avec le Royaume du Maroc à même d’impulser une dynamique constructive et pérenne aux relations économiques entre les deux pays.

 Essor de la coopération industrielle

 L’Industrie 4.0, l’agroalimentaire, l’automobile, l’aéronautique, le textile, les technologies de l’eau, les énergies renouvelables, l’externalisation des services, les dispositifs médicaux et l’industrie pharmaceutique… tels sont les secteurs de coopération industrielle qui sont au cœur du nouveau partenariat entre Rabat et Tel Aviv. « C’est une rencontre fondatrice qui nous a offert la possibilité d’identifier les domaines et les pistes de collaboration et de partenariat industriel et commercial bilatéral. Après plus d’un an de la reprise des relations diplomatiques, le Maroc et Israël ont posé les jalons d’un partenariat innovant multidimensionnel. Aujourd’hui, c’est une nouvelle étape que nous entamons sur le chemin de notre partenariat que nous voulons intense, fructueux et mutuellement bénéfique », a déclaré M. Mezzour à l’issue de sa rencontre avec la ministre israélienne. Pour sa part, la ministre israélienne a affirmé que « Israël aspire à augmenter ses investissements au Maroc le plus rapidement possible pour passer de 130 millions de dollars à 500, voire plus. Les deux pays ont beaucoup d’opportunités à saisir rendant cet objectif atteignable ». Cette rencontre a été marquée par la signature d’un Accord de Coopération Économique visant, entre autres, à créer des Zones Industrielles Qualifiées au Maroc qui permettront de concrétiser la coopération tripartite Maroc-Israël-Etats–Unis dans le domaine du commerce et de l’investissement et de faciliter l’accès direct des marchandises produites dans ces Zones au marché américain. Cet accord prévoit aussi la participation aux foires commerciales et conventions économiques qui se tiendront dans les deux pays, l’échange d’expertise et l’organisation d’événements promotionnels et de visites d’affaires. Il vise également à instaurer une coopération bilatérale sur les questions de normalisation et de réglementation entre les entités du secteur privé des deux pays (organisations patronales, Chambres de Commerce…) et dans les domaines de la recherche et développement (R&D), de l’innovation et des petites et moyennes entreprises. Pour mettre en place les mécanismes favorisant le développement de ce partenariat bilatéral répondant aux besoins et attentes des deux pays, il a été convenu, à l’issue de cette rencontre, de tenir la 1ère session du Comité Mixte prévu par l’Accord de Coopération Économique et Commerciale et d’organiser un Forum d’hommes d’affaires des deux pays.








🔴 Top News