Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Marchés publics : Akhannouch veut avantager les petits entrepreneurs


Rédigé par S.A le Lundi 18 Avril 2022

Le gouvernement continuera d'encourager l’entreprenariat en consolidant les procédures d'accompagnement au profit des petits entrepreneurs à travers l’adoption d’un ensemble de mesures dans le cadre de la réforme du système de passation des marchés publics et la dynamisation des programmes d’incubation.



Marchés publics : Akhannouch veut avantager les petits entrepreneurs
Malgré les efforts consentis depuis plus 30 ans, le Royaume n’a pas réussi à créer une économie entrepreneuriale à forte valeur ajoutée. La création d’entreprise au Maroc a connu, certes, une évolution très importante en volume ces dernières années, enregistrant une croissance moyenne annuelle de 7.19% (chiffres d’avant Covid), mais force est de constater que cela demeure très timide au vu des potentialités que peut faire valoir l’économie nationale. C’est ainsi que l’entrepreneuriat a été mis au cœur du programme gouvernemental et que les programmes d’incubation, à l’instar de «FORSA», lancé dernièrement connaissent une dynamique nouvelle.
 
Intervenant à la première Chambre, lors d'une séance plénière consacrée aux questions orales mensuelles adressées au chef du gouvernement, Aziz Akhannouch a affirmé que le Royaume est déterminé à poursuivre dans sa lancée. Ceci passe par « la consolidation des procédures d'accompagnement au profit des petits entrepreneurs à travers l’adoption d’un ensemble de mesures dans le cadre de la réforme des marchés publics, en leur donnant un avantage d’accès à ces derniers», a indiqué le chef de l’Exécutif. Il s’agit également d’encourager les entreprises à recourir aux contrats de sous-traitance, a-t-il expliqué, ajoutant que ceci sera accompagné par la dynamisation du programme Intelaka, sans oublier «FORSA»,doté d’une enveloppe d’1,25 milliard de dirhams pour la seule année 2022 et qui permettra d’accompagner quelque 10.000 projets d’ici la fin de l’année via des prêts d’honneur à taux 0, allant jusqu’à 100.000 Dh, dont une subvention de 10.000 Dh pour l’ensemble des projets retenus.
 
Etant donné que la mise en œuvre de ces programmes et chantiers ambitieux n'est compatible qu'avec la soutenabilité des finances publiques, surtout avec le chamboulement mondial induit par la crise sanitaire et les tensions géopolitiques en Europe de l’Est,«le gouvernement tient à assurer les équilibres de la loi de finances, en consolidant les voies du rétablissement progressif de ces équilibres», a indiqué Akhannouch. Il a dans ce sens, souligné qu’il procède à la mobilisation des capacités fiscales et douanières nécessaires, au développement des financements innovants, et la gestion active du portefeuille public, tout en poursuivant les mesures de rationalisation de la gestion de l'administration.

Cela dit, le chef du gouvernement a déclaré que son équipe a répondu favorablement aux Hautes Instructions Royales ainsi qu’aux attentes des citoyens, déployant des efforts exceptionnels pour faire face aux répercussions de cette crise multidimensionnelle.