Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Malgré le désespoir, les employeurs indépendants tablent sur la reprise


Rédigé par S.J le Jeudi 23 Juillet 2020

Près de 8 indépendants/employeurs sur 10 en situation d'arrêt de travail suite à la crise sanitaire comptent reprendre leur activité, indique le Haut-Commissariat au Plan (HCP), dans une note sur les répercussions du covid-19 sur la situation économique des ménages - 2ème panel de l'impact du coronavirus sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages. Cependant, seulement 24% des professionnels sont optimistes pour les trois prochains mois.



Ahmed Lahlimi Alami, Haut Commissaire au Plan.
Ahmed Lahlimi Alami, Haut Commissaire au Plan.
Le HCP indique que la reprise serait plus facile dans le commerce (32,5%) que dans les services (18%) et le bâtiment et travaux publics - BTP (24,2%), précisant que les principales contraintes qui pèsent sur la reprise de l'activité des indépendants/employeurs sont le manque de clientèle (51%) et de moyens financiers (29%). 

L'ordre de grandeur de ces contraintes diffère d'un secteur à un autre, puisque le manque de clientèle reste la principale contrainte pour les employeurs/indépendants du BTP (70%), des services (71%) et de l'industrie (52%), alors que le manque de moyens financiers est avancé par ceux du commerce (51%) et de l'agriculture (38%).

Ceci dit, la moitié des indépendants/employeurs en arrêt d'activité estiment qu'ils auront des difficultés à supporter les charges liées à la mise en place des mesures préventives contre le covid-19, souligne le HCP, ajoutant que cette proportion est de 31% dans le BTP et de 58% dans le commerce.

Le désespoir règne ! 

Pour reprendre leurs activités, 35% des indépendants/employeurs souhaiteraient bénéficier de l'aide financière pour payer les charges fixes (loyer, électricité, etc.), 22% du programme Damane-Oxygène et 11% de l'exonération des impôts et des taxes.

Par ailleurs, l’institution dirigée par Ahmed Lahlimi Alami indique que seul 24% des professionnels sont optimistes pour les trois prochains mois, du fait qu’ils prévoient une forte production de biens et services. Néanmoins, 18,5% des indépendants/employeurs prévoit une stagnation et 21,4% une diminution au cours des trois prochains mois.
 
Les indépendants/employeurs exerçant dans le bâtiment et travaux publics (BTP) sont les plus optimistes avec 39%, suivis des services (30,6%) et de l'industrie (27,4%), précise-t-on de même source. Par ailleurs, 17,5% d'entre eux s'attendent à une forte demande de biens et services, 29,2% à une demande normale et 19,2% à une faible demande. Cette proportion est de 37,5% dans le BTP, 27,8% de l'industrie, 21,2% des services, 13,3% de l'agriculture et 11,7% du commerce.
 
En outre, le HCP fait savoir qu'un peu plus du quart (26,3%) des actifs occupés déclarent qu'aucune mesure de protection contre covid-19 n'a été prise dans les lieux de travail, 41,3% parmi les ruraux contre 17,5% chez les citadins et 31,3% parmi les femmes contre 25% auprès des hommes. Cette proportion enregistre 50,6% dans le secteur de l'agriculture, 28,1% dans le BTP, 14,1% dans les services et 18,2% dans l'industrie.  Les mesures de protection adoptées sont le port de masques, déclaré par 61% d’actifs occupés, l'utilisation du gel désinfectant et du savon (52%), la désinfection régulière des lieux de travail (31%) et la prise de température (15%).
 
D'autres mesures d'ordre préventif ont été également rapportées dont le recours au travail alterné (8%) et le télétravail à plein temps (9%).
 
 

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 21:09 PLF 2021 : les cinq piliers recommandés par la CGEM

Vendredi 25 Septembre 2020 - 19:02 Les R’batis s’indignent des grèves des "mo9ata3a"