Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

«MEDays Talks»: Renforcement du multilatéralisme, une nécessité pour surmonter la crise du Covid-19


Rédigé par Hajar Lebabi le Jeudi 12 Novembre 2020

Les participants à la 5e web-session des «MEDays Talks» ont appelé, jeudi, au renforcement du multilatéralisme pour pouvoir surmonter la crise sanitaire, économique et sociale provoquée par la pandémie du Covid-19.



Lors de cette visioconférence, modérée par le directeur général de Sahara Wind, Khalid Benhamou, et placée sous le thème «Multilatéralisme: Who care (s)?», le président du Centre des relations internationales et du développement durable (CIRSD), et ancien ministre des affaires étrangères de la République de Serbie, Vuk Jeremic, a souligné que la pandémie a mis en évidence l'importance du leadership et de la coopération entre tous les Etats, notant que les institutions multilatérales sont appelées, aujourd'hui plus que jamais, à faire preuve de neutralité, de courage et d'un leadership visionnaire.

«Il faut avoir la volonté de renforcer la crédibilité et le leadership des institutions internationales, en vue de relever les défis de l'après-pandémie et de faire progresser la mise en œuvre de l'agenda 2030 pour le développement durable», a-t-il lancé, soulignant l'importance de renforcer le lien entre ces organisations et les gouvernements des États qui les composent.

Pour sa part, l'ancien ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Balazs, a relevé que la lutte contre cette pandémie mondiale requiert le renforcement de la coopération et la solidarité internationales, soulignant l'importance d'adopter une réponse internationale globale et coordonnée et une approche multilatérale renforcée, pour endiguer le virus.

Dans cette même lignée, Mikhail Troitskiy, analyste des politiques et des affaires internationales à l'Institut d'Etat de Moscou pour l'étude des relations internationales, a mis l'accent sur le rôle crucial que sont appelées à jouer les organisations multilatérales afin de répondre efficacement à la pandémie et d'avancer dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

«La communauté internationale a beaucoup à apprendre de cette pandémie, qui a révélé l'importance du multilatéralisme et la nécessité d'adopter une réponse globale et coordonnée, en vue de relever les défis actuels et futurs», a-t-il dit.

De son côté, Ellenbogen Marc, Conseiller en politique étrangère à la campagne présidentielle de Biden, et membre du comité national du parti démocrate américain (2004-2010), a estimé que les institutions internationales doivent faire preuve d'indépendance, de courage et d'une grande volonté d'agir, pour prendre les bonnes décisions en temps de crise, appelant à renforcer la coopération internationale pour surmonter la crise du Covid-19. L'ancien ministre turc des Affaires étrangères, Yasar Yakis, a, quant à lui, souligné que la pandémie du Covid-19 a montré la nécessité d'une réponse globale et concertée entre les Etats et le besoin de renforcer le rôle des institutions multilatérales, pour la reconstruction et la relance après la crise de la Covid-19, ainsi que pour l'accélération de la réalisation des ODD.

Organisés par l’Institut Amadeus, les «MEDays Talks», placés sous le thème «Dans le sillage de la Covid-19: Ripostes, reprise et disruption», se tiennent du 10 au 17 novembre en format virtuel à raison de deux panels par jour et connaissent, à l’instar du «Forum MEDays», la participation de personnalités internationales de renom qui prendront part à des discussions et débats sur les grands sujets d’actualité.

A l’image des sujets traditionnels du «Forum MEDays», le continent africain constitue l’élément central des discussions des «MEDays Talks», une occasion devant permettre d'explorer les opportunités qui s’offrent à l’Afrique post-Covid, aux leçons à en retenir et à l’importance de la technologie digitale dans le développement économique et social du continent, sans oublier le rôle crucial des partenariats Sud-Sud pour les pays en développement.  Au programme de cet événement figurent également des web-sessions sur les relations sino-américaines et leurs répercussions sur l’ordre géopolitique mondial, la capacité de l’Union Européenne à surmonter les défis auxquels elle fait face, mais aussi sur la montée du protectionnisme et du souverainisme dans les relations commerciales internationales.