L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Limogeage d’Arancha Gonzales Laya : Le gouvernement espagnol dément l’implication du Maroc


Rédigé par L'Opinion Vendredi 21 Avril 2023

Le gouvernement espagnol a démenti les rumeurs relayées par les médias sur les circonstances du départ de l'ancienne ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzales Laya. Le ministre de la Présidence, Félix Bolanos, a démenti catégoriquement toute implication du Maroc. Détails.



Limogeage d’Arancha Gonzales Laya  : Le gouvernement espagnol dément l’implication du Maroc

Les circonstances du départ de l’ex ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha Gonzales Laya, continuent de susciter les ragots médiatiques depuis la révélation d’El Confidential. Le journal espagnol a prétendu que le Maroc serait derrière le limogeage de l’ex Cheffe de la diplomatie espagnole. Autrement dit, le Maroc aurait exigé le départ de Laya comme prélude de la réconciliation.

Ces allégations ont été officiellement démenties par le gouvernement espagnol. Le ministre espagnol de la Présidence, Felix Bolanos, a précisé que le Premier ministre, Pedro Sanchez n’a subi aucune pression lorsqu’il a pris la décision de remplacer Arancha Gonzales Laya.

« Ce n’est pas comme cela. Il n’a reçu aucune sorte de pression ou d’influence », a-t-il affirmé, vendredi, dans une déclaration relayée par El Pais. Le ministre a rappelé que Pedro Sánchez est « autonome et libre » de décider qui sont ses ministres et ses plus proches collaborateurs.

De son côté, L’actuel ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a qualifié ces allégations de « spéculations sans fondement ».

Selon la version d’El Confidential, le Maroc aurait demandé au gouvernement espagnol d’écarter Laya en signe de bonne volonté. La même source a prétendu que cette aurait été faite lors d’une réunion entre les ambassadeurs des deux pays. La ministre déchue n’a pas manqué de se réjouir de cette information qu’elle a aussitôt partagée sur son compte Twitter.  

Maintenant que ces informations sont démenties, le gouvernement espagnol lance un message à l’opposition parlementaire qui insiste depuis des semaines que le gouvernement apporte un éclairage sur le départ de Gonzales Laya.

Pour rappel, celle-ci a été la principale responsable dans l’entrée illégale et déguisée du chef du polisario au territoire espagnol.   
 








🔴 Top News