Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Libération d’El Guergarat : la propagande algérienne bat son plein


Rédigé par Anass Machloukh le Mercredi 18 Novembre 2020

Suite à l’intervention des Forces Armées Royales qui a abouti à la libération de la zone tampon d’El Guergarat des milices du Polisario, l’Algérie entreprend de plus belle son agression médiatique contre le Maroc, notamment en diffusant des fake-news pour le moins ridicules.



Libération d’El Guergarat : la propagande algérienne bat son plein
Il semble que l’Algérie et ses disciples du “Polisario” n’ont pas encore digéré leur échec dû à la réussite de l’intervention militaire marocaine qui a affranchi la zone d’El Guergarat de l’engeance des séparatistes et de leurs perturbations constantes dans la région. Après s’être contenté d’un simple communiqué d’appel à la retenue, le voisin de l’Est active sa propagande médiatique, fidèle à sa coutume, pour faire propager ses mensonges et donner une fausse version des événements. Une façon éculée de déformer la réalité et tromper l’opinion publique algérienne.

Après les multiples fake-news infusées à profusion sur les réseaux sociaux prétendant une attaque des milices du “Polisario” contre l’Armée marocaine qui aurait essuyé des pertes humaines, une autre allégation nous est venue des médias algériens officiaux qui, sans vergogne et sans le moindre égard à la déontologie, ont pondu une version invraisemblable des événements, tout en se référant à la propagande polisarienne.  

Ainsi, la Chaine “Annahar”, long bras de la propagande algérienne, connue pour sa position anti-marocaine obsessionnelle, est allée trop loin dans le dévoiement de la réalité, au point de tomber dans le ridicule.

Après avoir menti sur la réalité des faits en parlant d’une attaque marocaine contre des civils, la chaine a diffusé un reportage extravagant où elle prétend que le Polisario a bombardé les positions de l’armée marocaine pendant cinq jours consécutifs.  

En parallèle, au lendemain du rétablissement de l’ordre dans le passage frontalier d’El Guergarat par l’Armée marocaine et l’ouverture du passage au transport des marchandises vers la Mauritanie, la première chaine d’information algérienne s’est livrée à une comédie en prétendant que l’Algérie assure l’approvisionnement du marché mauritanien en produits agricoles par le poste frontalier de Tindouf. Une façon de renier la réalité sur le terrain et la reprise de l’activité commerciale dans la zone libérée.

En outre, la récente opération militaire qui a mis un terme aux provocations répétitives du Polisario dans la zone tampon, a provoqué un emballement dans les journaux algériens qui ont consacré leurs unes à relayer la thèse séparatiste et à attaquer le Maroc par des interprétations mensongères de la libération d’El Guergarat.