Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les grossistes gardent le moral

Commerce de gros


Rédigé par A. CHANNAJE le Vendredi 27 Mars 2020

72% des grossistes révèlent une stabilité des ventes pour le 1er trimestre. 22% des chefs d’entreprises des services marchands non financiers révèlent une hausse de leur activité.



Les grossistes gardent le moral
Le HCP (Haut-commissariat au Plan) vient de publier sa dernière note relative aux secteurs des services marchands non financiers et au commerce de gros. Cette note s’attache à recueillir les appréciations de ces derniers au cours du 4ème trimestre 2019 et leurs anticipations pour le 1er trimestre 2020 sur la base de leur commande.

Ainsi, pour le 4ème trimestre 2019, le taux d’utilisation des capacités (TUC) de prestation des services marchands non financiers (TUC) se serait établi à 78%. L’activité du secteur aurait connu une baisse selon 39% des patrons et une hausse selon 38%.

Cette évolution aurait été le résultat, entre autres, de la baisse d’activité enregistrée au niveau des branches des «Télécommunications» et des « Activités de poste et de courrier ». Pour les carnets de commande, ils sont jugés d’un niveau normal par 89% des patrons et supérieur à la normale par 5%.

Pour le 1er trimestre 2020, les anticipations des chefs d’entreprises du secteur des services marchands non financiers révèlent une stabilité de l’activité globale, selon 58% d’entre eux, et une hausse selon 22%.

Ces anticipations seraient dues à l’amélioration prévue dans les activités de l’«Entreposage et services auxiliaires des transports»...

62% des chefs d’entreprises anticipent une stabilité de la demande et 70% une stagnation des effectifs employés, selon le HCP

Stocks de marchandises, niveau normal

S’agissant du secteur du Commerce de gros sur le marché local, les ventes auraient connu, au 4ème trimestre 2019, une hausse selon 38% des grossistes et une baisse selon 26 % d’entre eux.

Cette évolution serait attribuable, entre autres, à la hausse des ventes dans les «Autres commerces de gros spécialisés» et le « Commerce de gros de produits alimentaires, de boissons et de tabac».

Les stocks de marchandises se seraient situés à un niveau normal selon 68% des grossistes et inférieur à la normale selon 19%. La tendance observée des prix de vente aurait affiché une stabilité, selon 55% des chefs d’entreprises et une baisse selon 24% d’entre eux. Pour le 1er trimestre 2020, poursuit la même source, les anticipations de 72% des grossistes affichent une stabilité du volume global des ventes pour le premier trimestre de 2020 et une augmentation selon 17%.

Cette évolution serait due, entre autres, à la stagnation des ventes dans les «Autres commerces de gros spécialisés» et le « Commerce de gros de produits alimentaires, de boissons».

Les commandes prévues pour le premier trimestre 2020 seraient d’un niveau normal selon 70% des chefs d’entreprises et inférieur à la normale selon 26%.

Ce sont là les indicateurs des secteurs des services marchands non financiers et du commerce de gros au Maroc. Dans le trimestre prochain, ils seront surement dans le rouge à cause de la pandémie de coronavirus qui aura des conséquences négatives sur l’économie marocaine.

A. CHANNAJE