Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les effectifs dans l’école publique ont augmenté de 600.000 élèves depuis 2017


Rédigé par C.B le Mardi 28 Septembre 2021

L’école publique compte aujourd’hui un effectif de près de 6,5 millions d’élève, contre environ 5,9 millions durant l’année scolaire 2016-2017, soit 600.000 de plus (+8,5%), selon les derniers chiffres du ministère.



Que ce soit dans le primaire, le secondaire collégial ou le secondaire qualifiant (Lycée), des milliers d’élèves ont basculé vers l’école publique ces cinq dernières années. Au primaire, les effectifs sont passés de 3,5 à 3,8 millions d’élèves entre 2016-2017 et la rentrée 2020-2021, soit une augmentation de 8,5% (+300.000 élèves). Parallèlement, au collège, les effectifs sont passés de 1,5 à 1,6 million (+100.000 élèves), progressant de 6,6% sur les cinq dernières années. Au lycée, la tendance est encore plus marquée, avec une hausse de 15,3%, les effectifs ayant dépassé le million contre 919.472 élèves il y a cinq ans.

Les chiffres montrent une considérable augmentation de l’offre privée, celle-ci est marquée par la hausse du nombre d’établissements scolaires, notamment celle du primaire, qui sont passés de 2 929 à 3.636 écoles en seulement cinq ans, soit de la période de 2017 à 2021. Néanmoins, une augmentation de l’offre contraste avec la part des élèves du primaire dans le privé, qui baissé de 16,7 à 16,2% du total des effectifs nationaux. Mais comment explique-t-on cet écart ?

Ce bilan constraté s’explique par deux éléments … 

L’école publique est devenue de plus en plus attractive. Sur le plan quantitatif, le bilan du ministère a démontré que quelques 639 nouveaux établissements ont été construits sur les cinq dernières années, 8.148 établissements ont été réhabilités, et 10.385 classes préfabriquées remplacées en dur (à raison de 150.000 dirhams de coût par classe). Dans ce sillage, au cours d’une séance annuelle à la Chambre des conseillers, le secrétaire d’État chargé de la formation professionnelle, Mohamed El Gherrass avait souligné qu’afin de promouvoir l’équité en matière d’accès à l’éducation et à la formation, le ministère avait ménagé ses efforts en vue d’étoffer l’offre scolaire par la réalisation de 389 nouveaux établissements, 39 écoles communautaires et 149 internats entre 2014 et 2018, précisant que 70.000 enseignants ont été recrutés entre 2016 et 2018 en tant que cadres des Académies régionales de l’éducation et de la formation.
 
Par ailleurs, sur le plan qualitatif, les langues étrangères font partie des facteurs clés ayant contribué à cette nouvelle donne . En matière de langues étrangères, il a été procédé à la généralisation de l’enseignement de la langue française dès la 1re année du primaire, avec un renforcement progressif de l’enveloppe horaire consacrée à la langue de Molière en 2e année. En effet, le volume horaire hebdomadaire consacré au français a été sextuplé passant de 1,5 heure en 2016 à 9,5 heures en 2020.