Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Bien-Être

Les Energy Balls : trop énergétiques pour être sains ?


le Vendredi 10 Juillet 2020



Les Energy Balls : trop énergétiques pour être sains ?
Quoi de plus sain qu’un mélange de fruits secs et à coques pour caler une petite faim ? Composés de sucreries saines, les « Energy Balls » ne sont pourtant pas l’encas idéal.

Pratique pour l’emmener un peu partout, les Energy Balls se mangent comme un snack et c’est d’ailleurs là tout le principe : elle remplace les barres énergétiques du commerce. Idéale pour les sportifs, pour les longues journées et pour manger sain.

Contrairement aux aliments industriels, les Energy Balls se font à la maison. « On peut donc non seulement savoir exactement ce qu’il y a dedans, mais aussi en choisir la formule en fonction de nos goûts et nos envies. Sans compter l’absence de risque d’allergies qui n’est pas négligeable », précise Dr Yousra Moustafid, nutritionniste.

La recette est simple : un mix de fruits séchés (abricot, raisin, datte) et d’oléagineux (amande, noisette, cacahuète). En option, des flocons de céréales (avoine, millet, sarrasin), de la poudre de cacao ou de coco pour ajouter de la texture, de la coloration et surtout du goût. Le tout se prépare généralement au mixeur avant d’être roulé, dégusté et plébiscité par les adeptes de la nutrition saine. Mais cette collation est-elle vraiment à consommer sans modération ?

Mélange de gras et de sucre

Des fruits et des noix mixés, quoi de plus naturel comme encas, nous direz-vous. Seulement en additionnant les valeurs nutritionnelles de ces ingrédients de base, on peut très facilement exploser les compteurs en matière de sucre et de gras. « Même si cela reste plus sain qu’une barre de céréales ou un autre produit ultra transformé, il s’agit d’un produit hautement énergétique », indique la nutritionniste. Les oléagineux représentent par exemple de bonnes sources d’acides gras insaturés riches en oméga 3 et 6, mais ils n’en restent pas moins caloriques. « 100g d’amandes ou de noix représentent entre 500 et 600 calories », rapporte Dr Moustafid. 

Les fruits secs sont également à double tranchant. « Un abricot contient des fibres, excellentes pour la satiété, le transit, et idéales pour limiter la glycémie et le taux de cholestérol », observe la nutritionniste. « En revanche, il renferme aussi du fructose, un sucre naturel qui, consommé de manière excessive, entraîne une accumulation de gouttelettes de gras dans le foie », ajoute Dr Moustafid.

Les Energy Balls sont très rapides à préparer, ne nécessitent pas de cuisson et peuvent être déclinées à l’infini, selon les envies. Petit avertissement tout de même : même si elles contiennent de bons sucres et de bonnes matières grasses, ces petites choses sont quand même caloriques… 
 
À consommer avec modération !

  


Dans la même rubrique :
< >