Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Leadership des jeunes professionnels : PCNS expose la recette pour une émergence précoce et accélérée


Rédigé par La rédaction avec MAP le Samedi 26 Mars 2022

L'habileté politique (political skill), l'autoleadership (self-leadership) et les réseaux sont trois composantes dynamiques dans l’émergence précoce et accélérée du leadership des jeunes professionnels, selon un rapport de recherche publié par le Policy Center For The New South (PCNS).



Leadership des jeunes professionnels : PCNS expose la recette pour une émergence précoce et accélérée
"Ces trois composantes en interaction articulent dimensions cognitives et comportementales et sont des leviers transformationnels centraux des leaders émergents", ressort-il de ce rapport intitulé "Développer les talents de la future génération de leaders: Une étude basée sur le programme Atlantic Dialogues Emerging Leaders", élaboré par la chercheuse Yasmina El Kadiri, en collaboration avec d'autres chercheurs.

Et d'expliquer que le self-leadership impacte leur capital humain via la mise en œuvre de trois stratégies, à savoir des stratégies axées sur les comportements, des stratégies de pensée positive et des stratégies de motivation intrinsèque.

L’habileté politique nourrit, elle, le capital social (offline et online) des leaders émergents par le développement et la mobilisation des quatre capacités suivantes : perspicacité et intuition sociale, influence interpersonnelle, aptitudes de networking et sincérité apparente, note l'étude.

Le rapport relève aussi que l’intégration de ces jeunes professionnels à des réseaux locaux et globalisés semble être un catalyseur d’émergence des jeunes leaders par l’exposition, la visibilité, le personal branding, le "management des impressions" et la construction d’une réputation et d’une e-réputation que permettent ces réseaux tant physiques que virtuels. 

En outre, les résultats du volet interculturel de l’étude suggèrent une "crossvergence" du leadership émergent entre pays du Sud et pays du Nord en termes d’habileté politique (universalité de cette capacité) et d’appartenance à des réseaux spécifiques professionnels, mais une mobilisation plus importante des stratégies et pratiques de self-leadership par les leaders émergents des pays du Sud. 

"Aucune différence selon le sexe n’a été relevée, et elle est faible en ce qui concerne l’appartenance à des réseaux, ce qui semble indiquer une convergence croissante des pratiques et capacités de leadership chez les hommes et les femmes des générations X et Y", poursuit la chercheuse dans son étude.

Fruit d’un partenariat entre le Policy Center For The New South, Economia HEM Research Center et le laboratoire LARGEPA de l’Université Paris II Panthéon Assas, le rapport de recherche est la synthèse d’une étude sur les leaders émergents, leurs stratégies, pratiques et leviers d’empowerment, un travail d’une durée de trois ans.

L’étude a examiné les attitudes, les ressources, les compétences et les capacités d’un échantillon de plus d’une centaine de leaders émergents de différentes éditions du programme ADEL (Atlantic Dialogues Emerging Leaders), programme phare du Policy Center For The New South rassemblant 350 lauréats originaires de 4 régions du monde et représentant 68 pays, de talentueux et influents jeunes professionnels de 23 à 35 ans, issus des secteurs privé et public ainsi que du secteur des ONG et du monde académique, rigoureusement sélectionnés pour leurs exceptionnelles capacités de leadership.