Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le consulat général des États-Unis au Maroc reprend ses services de visa


Rédigé par Hajar Lebabi le Mardi 25 Août 2020

Le consulat général des Etats-Unis à Casablanca a repris, le 24 août, le traitement des demandes de visas pour les étudiants, ainsi que pour d’autres catégories de voyageurs.



Le consulat général des États-Unis au Maroc reprend ses services de visa
Les services repris concernent les visas F et M, accordés aux étudiants, ainsi que «certaines catégories de visas J non-immigrant». Dans une publication sur Twitter, le consulat déclare que les catégories comprennent les visas pour «les médecins étrangers, les visiteurs [du gouvernement], les professeurs visiteurs internationaux, les chercheurs, les chercheurs à court terme, les spécialistes, les étudiants du secondaire et les étudiants universitaires».

Le consulat général des États-Unis à Casablanca fixera les rendez-vous pour les visas étudiants du 24 au 28 août et du 31 août au 4 septembre.

Les services consulaires ont reporté les rendez-vous des étudiants qui avaient une date fixe en septembre à la semaine du 24 août. Entre-temps, tous les autres étudiants doivent prendre rendez-vous pendant l'une des dates fixées par le consulat.

Pour permettre à un maximum de demandeurs de visa de bénéficier des services consulaires tout en respectant les exigences de sécurité, le consulat général verra six étudiants toutes les 30 minutes. Les candidats ne recevront la permission d'entrer dans le consulat qu'à l'heure de leur rendez-vous et devront porter un masque.

À la fin de la déclaration, l'ambassade des États-Unis au Maroc a invité les demandeurs de visa à garder un œil sur leur courrier électronique pour toute information.

La reprise des services de visa américains au Maroc intervient cinq mois après leur suspension. Le 24 mars, l'ambassade américaine au Maroc a annoncé la suspension de tous les services consulaires non urgents, y compris les demandes de visa. Cette décision est intervenue quelques jours après que le Maroc a établi l’état d'urgence sanitaire pour freiner la propagation du COVID-19.