Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le congé des ministres ameute les marocains


Rédigé par Kenza Aziouzi le Vendredi 7 Août 2020

Alors que le retour de flamme du coronavirus est au coeur des préoccupations de la population, le gouvernement s’octroie des vacances. Une décision qui suscite la polémique !



A peine la prolongation de l’état d’urgence prononcée, pour la 5ème fois rappelons-le, le chef du gouvernement, Saad eddine El Otmani, décide d’accorder aux ministres et personnes publiques deux semaines de vacances, et ce, à partir de la seconde semaine du mois d’août. Responsable et rassurant, le chef du gouvernement oblige à ce qu’ils ne quittent pas le territoire marocain et devront passer leur congé au Maroc, afin de rester joignables et ‘’promouvoir le tourisme local’’.
 
 Une décision prise au moment où le nombre des nouveaux cas confirmés augmente de jour en jour, sans compter la hausse du chiffre des décès, et qui a suscité une nouvelle vague de critique du gouvernement.
 
 Les marocains sont remontés et trouvent cette décision ahurissante, parmi les réactions des internautes : « L'état d'urgence exige la mobilisation de tous, ce qui signifie qu'il existe des circonstances exceptionnelles dans lesquelles ni les vacances ni les autorisations ne sont autorisées, sauf en cas de nécessité absolue. Quelle est cette extrême nécessité qui fait bénéficier les membres du gouvernement et les parlementaires de ce privilège, alors que le personnel médical et infirmier qui court depuis 5 mois des risques, au point que certains d'entre infectés par le Covid-19 sont toujours opérationnels. Pire, certains d'entre eux sont morts ».
 
Ou encore, sur un ton sarcastique : « Ils sont en vacances depuis le début de la pandémie, pendant que le corps médical se mobilise 24h sur 24, et met chaque jour sa vie en danger ».
 
 En revanche, les membres du Comité de veille stratégique, notamment Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé, Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie et des Finances, doivent rester dans leurs bureaux ou à domicile. Saïd Amzazi, ministre de l’Éducation, qui prépare la prochaine rentrée scolaire, ainsi que Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, resteront également à Rabat.
 
Les soldats qui maintiennent la garde
 
Le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb a annulé les vacances de tout le personnel de la santé jusqu'à nouvel ordre.
 
Dans une circulaire adressée aux établissements médicaux placées sous la tutelle du ministère de la Santé, Khalid Ait Taleb a annoncé que devant la situation épidémique actuelle, et face à la recrudescence des cas de contamination au Covid-19, l'ensemble des ressources humaines, médecins, infirmiers-ères, aides-soignant(e)s et d’autres, sont appelés à reporter leur congé annuel à une date ultérieure.
 
Par ailleurs, dans son allocution d'ouverture du Conseil de gouvernement tenue le jeudi 6 août, M. El Otmani a indiqué que « la situation épidémiologique connait, ces derniers jours, des évolutions inquiétantes en termes de propagation de l'épidémie, de nombre de décès et de personnes dans les services de soins intensifs et de réanimation, dont le nombre a atteint mercredi 108 personnes, contre seulement 19 auparavant ».
 
En ce sens, et afin de soutenir les efforts déployés pour contrer la propagation de la pandémie, le chef du gouvernement a lancé un appel à tous les intervenants et à tous les acteurs, ainsi qu'aux citoyennes et citoyens, dans lequel il a souligné que « la responsabilité est individuelle et collective et que chacun doit contribuer positivement à la lutte contre cette pandémie, en adhérant aux mesures préventives et en adoptant un comportement » responsable. Autrement, bonnes vacances.