Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Environnement

Le Maroc, bon élève en Afrique

Capacités éoliennes


Rédigé par La rédaction le Mardi 18 Février 2020



L’Afrique et le Moyen-Orient ont installé 894 MW de capacité éolienne en 2019, soit une baisse de 7% par rapport à 2018. Cette capacité dépasse désormais les 6,5 GW, selon les derniers chiffres communiqués par le Conseil mondial de l’énergie éolienne (Global Wind Energy Council).

Les principaux pays ayant contribué à l’installation de cette capacité sont : le Maroc (216 MW), l’Egypte (262 MW), la Jordanie (190 MW) et l’Ethiopie (120 MW).

Cette capacité augmentera de 10 732 MW au cours des cinq prochaines années, tirée par essentiellement quatre pays : Afrique du Sud (3,3 GW), Égypte (1,8 GW), Maroc (1,2 GW) et Arabie Saoudite (1,2 GW), prévoient les experts du Conseil.

L’énergie éolienne en Afrique et au Moyen-Orient, poursuit la même source, sera une technologie clé pour produire une énergie durable à un coût compétitif, garantir l’accès à l’électricité moderne pour tous, créer des emplois qualifiés et stimuler la croissance économique locale.

«Les défis tels que le marché de l’électricité, les goulets d’étranglement des infrastructures de transport et les risques pour les acheteurs doivent être surmontés afin que l’Afrique et le Moyen-Orient puissent tirer pleinement parti de leur potentiel éolien. C’est pour cela que le Conseil a publié un manuel de l’énergie éolienne pour aider les décideurs politiques à sur-monter ces défis... Cela sera crucial, car la demande énergétique, le PIB et la population de la région devraient augmenter de manière significative au cours de la prochaine décennie, car le vent peut fournir une source d’énergie décentralisée, bon marché et fiable…», estime Ben Backwell, président de GWEC. Au Maroc, faut-il le souligner, les énergies éoliennes sont essentiellement produites par la centrale de Tarfaya (301 MW).
A. CHANNAJEA

Exportations d’électricité marocaine vers l’Espagne

307 MDH en trois mois
Selon Red Electrica de España, une entreprise espagnole du secteur énergétique, le Maroc a exporté 870 GwH vers l’Espagne sur les six premiers mois de 2019 contre 180 GwH en 2018. Ces exportations d’électricité ont rapporté au Royaume 158 MDH en 2018. Au cours des trois premiers mois de l’année 2019, ces exportations ont rapporté au Maroc 307 MDH. Ces échanges, toujours selon la même source, ont été facilités grâce aux deux câbles d’interconnexion électrique reliant le Maroc à l’Espagne par le détroit de Gibraltar. La capacité totale de cette interconnexion est de l’ordre de 1.400 MW.

Pour rappel, le premier câble d’interconnexion a été mis en service en 1997. Le deuxième a été lancé en 2006. La mise en place d’un troisième est également prévue avant 2026.