Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le Maroc augmentera les droits de douane sur le blé pour aider les agriculteurs


Rédigé par Myriam Ketfi le Mardi 20 Avril 2021

D’après le ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch, cette mesure doit être mise en place afin d’aider les agriculteurs nationaux à bénéficier de bonnes prévisions de récolte tout en limitant les importations.



Rappelons que les droits d’importation sur le blé étaient suspendus jusqu’en mai afin d’assurer la stabilité des prix et un approvisionnement stable, après que le Royaume ait été touché par deux années consécutives de sécheresse. Les nouveaux droits d’importation seront dévoilés dans les prochains jours a annoncé le ministre aux parlementaires. Le Royaume importe habituellement 2 à 3 millions de tonnes de blé tendre, provenant en grande partie de la France.
 
Cette saison était bonne en précipitations et près de 4,2 millions d’hectares ont été ensemencés en céréales. Le blé tendre occupe 44% de la surface, suivi par le blé dur avec 34%, et enfin l’orge avec 22%.

La récolte de 2020 avait été beaucoup moins bonne que celle de 2019 au vu de la sécheresse, avec une infériorité qui s’élevait à 39% par rapport à l’année précédente. Cela s’est traduit par une augmentation de 46,3% des importations de blé qui a atteint 1,5 milliard de dollars d’après les données du régulateur des changes.

La banque centrale a déjà indiqué sa projection de croissance économique pour 2021 au sujet des prévisions antérieures se basant sur une récolte céréalière estimée à 9,5 millions de tonnes, par rapport aux 3,2 millions de tonnes de la saison passée.

Le Royaume encourage les commerçants à acheter en premier lieu les céréales locales, qui composent principalement la base de la farine marocaine complétée par des importations afin de répondre à la demande du marché national.