Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Le Mali exige le départ de l'ambassadeur de France sous 72h


Rédigé par la rédaction le Lundi 31 Janvier 2022

Le gouvernement malien a décidé d'expulser l'ambassadeur de France, dans une nouvelle escalade des tensions entre Bamako et Paris. La télévision d'État a annoncé lundi 31 janvier que l'ambassadeur avait trois jours pour quitter le pays.



Le colonel Assimi Goïta, chef de la junte malienne.
Le colonel Assimi Goïta, chef de la junte malienne.
"Le gouvernement de la République du Mali informe l'opinion nationale et internationale que ce jour (...) l'ambassadeur de France à Bamako, son excellence Joël Meyer, a été convoqué par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale (et) qu'il lui a été notifié la décision du gouvernement qui l'invite à quitter le territoire national dans un délai de 72 heures", a annoncé un communiqué lu par la télévision d'Etat. Joël Meyer est en poste à Bamako depuis octobre 2018.
 
Les autorités maliennes ont justifié cette décision par "les propos hostiles et outrageux du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères tenus récemment et à la récurrence de tels propos par les autorités françaises à l’égard des Autorités maliennes, en dépit des protestations maintes fois élevées".
"Le Gouvernement du Mali condamne vigoureusement et rejette ces propos qui sont contraires au développement de relations amicales entre nations", ajoute ce communiqué.
 
Cette convocation marque un nouveau durcissement des tensions entre le Mali et la France. Les relations n'ont cessé de se détériorer depuis que des colonels ont pris par la force en août 2020. La France y intervient à travers l'opération Barkhane depuis 2013, une intervention militaire de plus en plus controversée.