Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

La production céréalière prévisionnelle estimée à 32 Mqx


Rédigé par L'Opinion le Samedi 14 Mai 2022

La production prévisionnelle des céréales principales (blé tendre, blé dur et orge), au titre de la campagne agricole 2021/2022 est estimée à 32 millions de quintaux (Mqx), soit une baisse de 69% par rapport à la campagne précédente qui a enregistré une production parmi les records, lit-on dans un communiqué du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.



La production céréalière prévisionnelle estimée à 32 Mqx résulte d’une superficie céréalière semée au titre de cette campagne de 3,6 millions d’hectares des 3 espèces de céréales, explique le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts dans un communiqué publié vendredi 13 mai.

Le ministère souligne que la campagne agricole 2021/22 a enregistré une pluviométrie qui a atteint 188 mm à fin avril 2022, soit une baisse de 42% par rapport à la moyenne des 30 dernières années (327 mm) et de 35% par rapport à la campagne précédente (289 mm) à la même date.

Outre la faiblesse des précipitations et leur retard, le profil pluviométrique a également été caractérisé par une mauvaise répartition temporelle et territoriale. En effet, près de 55% du cumul pluviométrique a eu lieu aux mois de mars et avril et moins d’un tiers des précipitations ont eu lieu durant les mois de novembre et décembre. « La très faible pluviométrie, voire son absence dans plusieurs régions durant les mois de janvier et février, a engendré un stress affectant le couvert végétal et un retard de croissance des cultures d’automne, notamment les céréales », fait-on observer. 

Néanmoins, ce dernier épisode pluvieux de mars et avril a favorisé une bonne installation des cultures de printemps et des cultures maraichères de saison ainsi que leur évolution dans des conditions favorables. Les exportations ont enregistré une bonne croissance, fait savoir le communiqué, ajoutant que les exportations des agrumes durant la campagne en cours ont connu une hausse remarquable par rapport à la campagne précédente, atteignant 711 mille tonnes, contre 549 mille tonnes la campagne précédente, soit une hausse de 30%.

Des performances positives ont été observées aussi pour les exportations des fruits et légumes avec un volume exporté dépassant 1,5 millions de tonnes, soit une hausse de 16% par rapport à la dernière campagne. Cette bonne performance est due notamment à la hausse des exportations des légumes divers (+11%) et des fruits divers (+63%) en particulier raisin, pêche, nectarine, avocat et melon Bio, Abricot.