Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

La police espagnole arrête un Marocain partisan de Daesh à Barcelone


Rédigé par Hajar Lebabi le Vendredi 8 Mai 2020

La police espagnole a arrêté un homme marocain à Barcelone, soupçonné d'avoir des liens avec l'État islamique. Selon les informations relayées par le site Reuters, l’individu aurait planifié une attaque terroriste.



Après une enquête conjointe avec les autorités du Maroc et des États-Unis, la police espagnole a déclaré avoir arrêté l'homme, décrit comme profondément radicalisé.

"Le suspect avait l'intention de commettre un acte terroriste dont les détails ne sont pas connus", a déclaré, vendredi, la police espagnole dans un communiqué.

Ses liens avec l'État islamique remontent à au moins quatre ans, a déclaré la police, bien qu'il n'ait montré aucun signe de radicalisation jusqu'à récemment.

La police a indiqué que son intérêt pour le mouvement jihadiste s’est accru, depuis que l’Espagne ait imposé l’état d’urgence, le 14 mars, suite au coronavirus.

Dès lors, le suspect a publiquement prêté allégeance à l'État islamique et a déclaré sa haine envers l'Occident sur les réseaux sociaux. Il a également effectué plusieurs voyages furtifs dans la ville, au cours desquels la police pense qu'il recherchait des cibles potentielles pour une attaque.

La police a déclaré qu'il aurait probablement répondu aux appels de l'État islamique pour que des partisans occidentaux mènent des attaques dans les pays où ils vivent.

Notons que les autorités espagnoles coordonnent depuis des années avec les autorités marocaines afin de démanteler les cellules terroristes et échanger des informations sur les extrémistes. Plusieurs opérations conjointes ont été menées entre la police espagnole et marocaine pour démanteler les cellules distribuées dans les deux pays.