L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

La Valette : Le Maroc prend part à une rencontre sur le rôle des villes dans la lutte contre la haine


Rédigé par L'Opinion avec MAP Vendredi 2 Février 2024

Le Maroc a pris part, mercredi à La Valette, à une rencontre régionale sur le renforcement du rôle des villes dans la lutte contre toutes les formes de haine, de polarisation et d'extrémisme au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, organisée par le réseau '’Strong Cities’’ et l'Institut international pour la justice et l'Etat de droit.



Cette rencontre, à laquelle le Maroc a été représenté par l'Association Marocaine des Présidents des Conseils Communaux (AMPCC), a été marquée par l’adhésion de la ville de Tanger au réseau des ‘’Strong cities’’, composé de 224 villes de la région.
 
Intervenant à cette occasion, le maire de la ville de Tanger et président de l’AMPCC, Mounir Lymouri, a souligné que la participation du Maroc s’inscrit dans le cadre de l’engagement du Royaume, à travers notamment ses élus locaux, dans le renforcement du rôle des villes dans la lutte contre la haine, la polarisation et l'extrémisme, relevant que le Maroc a mis en place des ‘’solutions durables qui impliquent les différents acteurs et secteurs concernés’’.
 
Dans ce sens, le responsable a mis en avant les efforts du Royaume pour assurer une gouvernance territoriale optimale, qui permet de répondre aux différents enjeux liés au développement des villes.
 
‘’Dans un contexte marqué par une multitude de défis, en l’occurrence les transformations socio-économiques, les changements climatiques, la transition numérique et l’immigration, la consolidation des efforts collectifs s’avère primordiale", a dit M. Laymouri.
 
‘’Grâce à son expérience pionnière en matière de décentralisation et de régionalisation avancée, le Maroc constitue un modèle efficace en matière de gestion et de lutte contre ces phénomènes’’, a indiqué le président de l’AMPCC, notant que les élus locaux ‘’s’investissent constamment pour répondre aux attentes des citoyens et garantir un développement durable pour les villes’’.
 
D’après M. Laymouri, le Maroc a ‘’toujours été un exemple de coexistence et de respect de la diversité culturelle et religieuse, faisant preuve d’une ouverture remarquable et un attachement infaillible aux valeurs de l’identité marocaine’’.
 
Mené sous le Leadership de SM le Roi Mohammed VI, le modèle marocain s’appuie, notamment, sur les valeurs universelles promouvant le respect des droits de l’Homme, des institutions et des conventions internationales, a-t-il souligné.
 
Dans ce sens, le responsable a rappelé l’élection du Maroc à la présidence de la Commission sur le lien social de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et du Conseil des droits de l'homme de l’ONU, qui ‘’reflètent la crédibilité du Royaume auprès de la communauté internationale’’.
 
S’agissant de la question migratoire, le responsable a mis en lumière la stratégie nationale de la migration et de l’asile, lancée sous les Hautes Orientations de SM le Roi, qui veille sur la protection des droits des migrants, notant que les conseils communaux, notamment Tanger, se sont mobilisés pour accompagner l’action nationale dans ce domaine.
 
En marge de cette rencontre, une Déclaration d'intention a été adoptée, mettant l’accent sur l’importance d’appuyer les conseils communaux, en leur donnant accès à de bonnes pratiques et à des outils pour lutter contre la haine et l’extrémisme et construire des villes ‘’fortes, solidaires et résilientes’’.
 
Les différentes parties ont convenu, à cet effet, de collaborer davantage en vue de la promotion de solutions locales novatrices aux défis posés par la haine et l’extrémisme, à échanger régulièrement sur les efforts respectifs autour des approches holistiques pour améliorer la résilience et la cohésion sociale et à faciliter la participation des conseils communaux marocains aux activités et projets de ‘’Strong Cities’’ aux niveaux local, régional et international. Il a été également décidé d’organiser des activités et des projets communs au Maroc, au profit des conseils communaux et d’autres parties prenantes concernées.
 
L’AMPCC a été, en outre, invitée à devenir un ‘’ami des villes fortes’’, une plateforme de partenaires, grâce à laquelle l’AMPCC aura accès aux outils et guides de ‘’Strong Cities’’ pour les partager avec les membres des conseils communaux et se connecter avec d’autres réseaux et associations de maires et de villes dans le monde entier.
 
Les participants se sont, en outre, engagés à examiner les opportunités et à approfondir la coopération à travers des réunions trimestrielles.








🔴 Top News